Kierkegaard, philosophe malgré lui. Avec Jean Brun, Jacques Sojcher, Michel Sicard, Emmanuel Levinas, Sylviane Agacinski, Jean-Louis Leuba et Michel Camus sur France Culture.


(0)
64 Vues
0 commentaire
1978

Søren Kierkegaard (1813-1855) occupe une place particulière dans l'histoire de la philosophie. Il est l'auteur d'une œuvre hybride, mêlant théologie chrétienne, philosophie, psychologie et autres textes plus ou moins autobiographiques. Et si son nom est familier aux oreilles de tous, ce que l'on connaît de lui se résume souvent à une image floue, qui ne laisse apparaître que de vagues contours : ceux d'un théoricien de l'angoisse, un existentialiste avant l'heure, l'auteur de l'œuvre qu'on appelle en France et à tort Le Traité du Désespoir dont le vrai titre, plus énigmatique, est La Maladie à la Mort.
Peu de personnes sauraient détailler le contenu véritable de cette pensée protéiforme, dont l'influence sur des penseurs et écrivains aussi différents que Sartre, Heidegger, Borges, Ibsen ou encore Bataille laisse deviner la richesse et la profondeur.
C'est aussi un penseur qui se place en opposition fondamentale à une certaine façon de penser : celle de Hegel, emprunte d'une rigueur systémique à toute épreuve, obsédé par la dialectique. Kierkegaard rejette cette rigidité de la philosophie, ancrée dans une rationalité qui déracine l'humain d'un grand nombre de ses possibles. C'est en s'insurgeant contre le Système hegelien que Kierkegaard plus que jamais marque de son sceau l'histoire de la philosophie, presque malgré lui.

Une série d'émission menée par Jérôme Peignot.

Virginia Woolf (1882-1941). Avec Angelica Garnett, Frances Partridge, Catherine Bernard et Antonia Susan Byatt sur France Culture.


(0)
56 Vues
0 commentaire
20.10.1998

"J'aime boire du champagne et devenir follement exaltée. J'aime partir en voiture vers Rodmell dans la chaleur d'un vendredi soir et manger du jambon, et être assise sur ma terrasse et fumer un cigare avec un hibou ou deux. "
Virginia Woolf fut une femme aux vies multiples, partagée entre Londres et sa retraite du Sussex, rompue aux mondanités comme à la solitude, attentive aux petits miracles quotidiens et bousculée par la folie. Mais qui était-elle vraiment ?

Émission "Une vie, une oeuvre", produite par Lise Andries et Nathalie Triandafyllidès.

Hors-champs. Avec Jacques Rancière sur France Culture.


(0)
56 Vues
0 commentaire
04.2016

Philosophe spécialiste de politique et d'esthétique, Jacques Rancière nous évoque son parcours, depuis sa rencontre avec Louis Althusser jusqu'à sa passion pour le cinéma.
Dans un second temps, il analyse l'actualité depuis la montée du Front National jusqu'à la crise de confiance que traversent les institutions politiques.

Une émission animée par Laure Adler.

Le purgatoire. Avec Guillaume Cuchet sur France Culture.


(0)
85 Vues
0 commentaire
01.02.2015

Si le purgatoire est "né" au Moyen Âge, il n'a jamais été aussi populaire qu'au XIXe siècle. Comment expliquer ce phénomène qui fit de la dévotion aux âmes du purgatoire l'une des pratiques les plus répandues de l'Europe catholique ?
Aux sources de cette renaissance, on trouve la force du "culte des morts", la nécessité de répondre aux revendications affectives des fidèles et au discrédit massif de l'enfer, enfin la volonté de l'Église de contrecarrer l'expansion du spiritisme. On a beaucoup insisté alors sur le rôle d'intercesseur des âmes du purgatoire, sur la sollicitude à l'égard des "âmes délaissées", car sans famille ici-bas ou trop pauvres pour payer des messes.
Or, au début du XXe siècle, au terme de cette ultime phase de prospérité, le purgatoire s'efface peu à peu des consciences et des représentations. À l'origine de cette révolution des mentalités : la Grande Guerre, et ses millions de disparus.

Émission "Les Racines du ciel", animée par Frédéric Lenoir.

Le catholicisme a-t-il encore un avenir en France ? Avec Guillaume Cuchet et Rémi Brague sur France Culture.


(0)
75 Vues
0 commentaire
09.10.2021

La France s'est longtemps définie comme la fille aînée de l'Église. Dans la République laïque, le catholicisme est resté majoritaire jusqu'à la fin des années 50. Conjointement une foi mais aussi une pratique, le catholicisme portait notamment la sanctification des fêtes, la messe dominicale, la confession annuelle et le respect des règles de jeûne.
En quelques décennies, la pratique s'est si spectaculairement évaporée que l'historien Guillaume Cuchet se demande si le catholicisme a encore de l'avenir en France !
L'hypothèse de sa disparition n'est donc plus aberrante mais plausible ; qu'est-il arrivé pour qu'une telle question se pose aujourd'hui ?

Émission "Répliques", animée par Alain Finkielkraut.

Le bon plaisir. Avec François Furet sur France Culture.


(0)
90 Vues
0 commentaire
21.11.1992

C'est au travers des témoignages des historiens Mona Ozouf, Pierre Nora, Emmanuel Leroy-Ladurie et Pierre Rosanvallon, des avocats Georges Kiejman et Jean-Denis Bredin, du journaliste et résistant Gilles Martinet et aussi Daniel Bensaïd et Jean d'Ormesson, que se dessine le portrait de François Furet.
Enregistrée en partie à Sofia, en Bulgarie, l'émission retrace ses années d'appartenance au Parti Communiste, les raisons de sa rupture avec celui-ci et celles qui avaient guidées ensuite sa démarche intellectuelle et ses positions politiques. L'occasion également de découvrir l'intérêt tout particulier qu'il portait au Judaïsme et à Israël, et d'apprendre que l'enseignement l'ennuyait !
Une émission qui, au-delà de l'historien, révélait un homme très cher à ses amis, qui aimait la vie et qui aimait les femmes. Un intellectuel de premier plan qui, d'une mauvaise chute, devait mourir à 70 ans.

Maurice Barrès et notre temps. Avec Francois Mauriac, Jean-Louis Curtis, Michel de Saint Pierre et Claude Roy sur France Culture.


(0)
101 Vues
0 commentaire
02.12.1948

Q'est-ce que Barrès représentait pour la jeunesse intellectuelle de son époque, notamment en tant que figure politique ? Comment son nationalisme et son nihilisme doivent-ils être analysés ?
Autant de questions abordées pas plusieurs auteurs confirmés (Albert Thibaudet, Henry de Montherlant, François Mauriac) et d'autres plus jeunes (Claude Roy, Jean-Louis Curtis, Michel de Saint Pierre).

La nudité en littérature. Avec Eric Marty sur France Culture.


(0)
75 Vues
0 commentaire
06.10.2016

Écrivain, essayiste et professeur de littérature, Eric Marty lit et commente des textes de Kundera, Gide, Hugo, Zola ou encore Bataille, autour du thème de la nudité.

Émission "La Compagnie des auteurs", animée par Matthieu Garrigou-Lagrange.