Rosa Luxembourg face au procès de l'Histoire. Avec Jean-Numa Ducange à la Librairie Tropiques.


(0)
101 Vues
0 commentaire
2023

À l'aube du XXe siècle, une femme émerge dans la vie politique allemande : Rosa Luxemburg (1871-1919).
Radicale (au sens où elle veut traiter à la racine les problèmes qu'elle combat), elle ne croit pas à la réforme du capitalisme et défend la révolution. Viscéralement attachée à la liberté, elle dénonce aussi bien l'abandon du pacifisme par les socialistes en 1914, que la violence répressive du régime soviétique naissant. Étonnamment moderne, elle est l’une des rares, parmi les socialistes, à dénoncer le colonialisme, ses effets délétères sur la nature et les communautés extra-européennes.
Assassinée quelques jours après avoir fondé le parti communiste allemand, elle devient une icône, célébrée dans le monde entier, et reste aujourd'hui encore une figure particulièrement inspirante, tant elle nous aide à penser l'orage contemporain.

Virginia Woolf (1882-1941). Avec Angelica Garnett, Frances Partridge, Catherine Bernard et Antonia Susan Byatt sur France Culture.


(0)
59 Vues
0 commentaire
20.10.1998

"J'aime boire du champagne et devenir follement exaltée. J'aime partir en voiture vers Rodmell dans la chaleur d'un vendredi soir et manger du jambon, et être assise sur ma terrasse et fumer un cigare avec un hibou ou deux. "
Virginia Woolf fut une femme aux vies multiples, partagée entre Londres et sa retraite du Sussex, rompue aux mondanités comme à la solitude, attentive aux petits miracles quotidiens et bousculée par la folie. Mais qui était-elle vraiment ?

Émission "Une vie, une oeuvre", produite par Lise Andries et Nathalie Triandafyllidès.

Jean Mabire : l'enracinement et l'aventure. Avec Philippe Randa, Franck Buleux et Laurent Schang sur TV Libertés.


(0)
60 Vues
0 commentaire
04.2024

Jean Mabire (1927-2006) est l'auteur d'une œuvre considérable (une centaine de livres) dont les horizons sont extraordinairement variés : Normandie, Europe, Asie, Grand Nord… Chantre des patries charnelles, des héros et des dieux, il eut à cœur de rappeler à la jeunesse française et européenne sa plus ancienne mémoire, de lui enseigner la vaillance et la tenue, le sens de l’action et de la contemplation.
Parmi ses amis et bon connaisseurs de son oeuvre, l'éditeur Philippe Randa, l'essayiste Franck Buleux et le journaliste et écrivain Laurent Schang nous rappellent son héritage et son actualité.

Émission "Les idées à l'endroit", animée par Rémi Soulié.

Albert Memmi, les ressorts des racismes. Avec Guy Dugas et Alexandre Journo sur France Inter.


(0)
65 Vues
0 commentaire
06.01.2021

Tunisien, colonisé, Juif, Français, Albert Memmi est un métis qui n'appartient à personne. Aussi s'est-il senti appelé à rendre compte des racismes et des dominations en en explorant toutes les faces.

Émission "Intelligence service", animée par Jean Lebrun.

Jean-René Huguenin, une voix au-delà de son époque. Avec Grégoire Gambier à la Nouvelle Librairie.


(0)
90 Vues
0 commentaire
06.04.2023

Ce n'est pas sa mort brutale, à 26 ans, qui suffit à faire de Jean-René Huguenin l'écrivain de l'éternelle jeunesse. L'intégralité de ses écrits, récemment publiée aux éditions Bouquins à l'occasion du cinquantenaire de sa disparition, atteste d'une âme forte mais assoiffée d'absolu, de grandeur et de beauté.
Contemporain des Hussards, "ce jeune homme mort qui avait pris d'avance la mesure de sa dépouille" (Mauriac) continue de faire l'objet de l'adulation d'un cercle restreint d'initiés. Mais aussi de résonner dans quelques cœurs aventureux où bat, à chaque génération nouvelle, le dégoût de la mentalité de boutiquier qui caractérise l'homo economicus. Espérant "mourir dans l'amour des choses qui demeurent", il laisse aux jeunes Européens un testament : "Créer les conditions d'un nouvel héroïsme. Attaquer, par tous les moyens possibles, la civilisation bourgeoise." Il en fixe même les conditions de succès : "La volonté, l'ordre, le courage, l'honneur, le mépris de soi, la souffrance, la force."
Retour sur un auteur dont la voix, venue de très loin, n'a pas fini de résonner "bien au-delà de son époque", dans le champ de ruines et l'acier des orages à venir.

Clausewitz, père de la théorie de la guerre moderne. Avec Pierre Le Vigan pour le Cercle Aristote.


(0)
114 Vues
0 commentaire
04.2024

La guerre est là. Tout près. En Ukraine, au Proche-Orient, en Arménie. Et demain ? La guerre fait partie des constantes de l'histoire. Des intérêts économiques, territoriaux et symboliques sont en jeu. Au sein desquels les montées aux extrêmes sont possibles. Pour la cohésion de la nation, la guerre est l'épreuve de vérité.
Tout cela, Clausewitz l'a pensé. Officier, théoricien et historien de la guerre, Carl von Clausewitz a vécu les guerres de la Révolution et de l'Empire. Il a vu la collaboration des élites allemandes avec Napoléon.
Si depuis, les moyens de destruction ont été multipliés, les constantes politiques liées à la guerre subsistent. C'est ce que montre Pierre Le Vigan en soulignant l'actualité de Clausewitz, penseur de la guerre.

Le bon plaisir. Avec François Furet sur France Culture.


(0)
91 Vues
0 commentaire
21.11.1992

C'est au travers des témoignages des historiens Mona Ozouf, Pierre Nora, Emmanuel Leroy-Ladurie et Pierre Rosanvallon, des avocats Georges Kiejman et Jean-Denis Bredin, du journaliste et résistant Gilles Martinet et aussi Daniel Bensaïd et Jean d'Ormesson, que se dessine le portrait de François Furet.
Enregistrée en partie à Sofia, en Bulgarie, l'émission retrace ses années d'appartenance au Parti Communiste, les raisons de sa rupture avec celui-ci et celles qui avaient guidées ensuite sa démarche intellectuelle et ses positions politiques. L'occasion également de découvrir l'intérêt tout particulier qu'il portait au Judaïsme et à Israël, et d'apprendre que l'enseignement l'ennuyait !
Une émission qui, au-delà de l'historien, révélait un homme très cher à ses amis, qui aimait la vie et qui aimait les femmes. Un intellectuel de premier plan qui, d'une mauvaise chute, devait mourir à 70 ans.

On ne connaît pas Paul Claudel, on connaît une légende. Avec Claude Perez pour le club Stratégies françaises.


(0)
63 Vues
0 commentaire
09.2023

La conversion au pied d'un pilier de Notre-Dame, l'homme de théâtre : comment sortir de la légende qui entoure Paul Claudel ? Qu'est-ce qui fait sa spécificité en littérature ? En quoi la foi représente la colonne vertébrale de sa vie ?
Claude Pérez, professeur de littérature française, revient sur les prises de position politiques de Claudel, évoque Le soulier de satin et sa liaison avec Rosalie Vetch, explique aussi son passage de l'antisémitisme à un philosémitisme qui se constate dès les rafles antijuives du régime de Pétain en 1941. Il évoque également les 14 années que Claudel passera, en tant que diplomate, en Chine et souligne le rôle de Philippe Berthelot dans sa carrière d'écrivain-diplomate. Enfin il éclaire la polémique sur ses relations avec sa sœur, Camille.

Un échange mené par Xavier Fos.