L'héritage du socialisme républicain français. Avec Bruno Viard pour le Cercle Aristote.


(0)
191 Vues
Enregistré le 11.2021
Posté le 02.12.2021
Durée : 1 heures 3 minutes 18 secondes


Description :
Disposons-nous d'une synthèse idéologique et morale proportionnée aux défis de notre siècle ? La notion de progrès est critiquée de toutes parts. La synthèse catholique l'est aussi. Et que dire de l'utopie qui trouva son acte de naissance dans le Manifeste communiste de 1848 ? Les grands combats actuels sont-ils condamnés à s'improviser sans racines solides dans la culture européenne ?
Une succession de déviations a laissé en jachère le meilleur de notre patrimoine. Progressivement éliminé au cours des trois Internationales des Travailleurs, le socialisme républicain n'a pas été relevé dans toute sa richesse malgré la chute du communisme.
Bruno Viard, à la suite des travaux de son père Jacques Viard (1920-2014), reprend le cours de l'histoire à partir de 1830 et parcourt le chemin balisé par Pierre Leroux, Louis Blanc, le premier Proudhon, Michelet, Péguy, le premier Jaurès, Simone Weil et tant d'hommes et de femmes dont le nom est tombé dans l'oubli. Il apparaît que le socialisme républicain était largement libéral, antiraciste, philosémite, féministe et écologiste avant la lettre. Un socialisme républicain qui n'est pas en rupture avec le christianisme profond mais qui le réoriente vers la cité terrestre tout en soulignant ses racines orientales.



Socialisme Républicanisme Pierre Leroux Comte de Saint-Simon France Philosophie politique Charles Péguy
Bruno Viard Cercle Aristote

En annexe :

Commentaires :