L'effondrement du Dollar et de l'Euro. Avec Pierre Jovanovic sur Radio Courtoisie.


(0)
932 Vues
0 commentaire
25.03.2012

Le dollar et l'euro ont de plus de plus de difficultés. L'euro a failli exploser le 12 juillet 2011 alors que la dette des États-Unis se chiffre à 210.000 milliards de dollars et que depuis sa création en 1917, le dollar a perdu 98% de sa valeur. Il ne reste que peu de temps avant l'effondrement final.
Alors que les Etats-Unis financent ses montagnes de dettes en inondant le reste de la planète avec des dollars imprimés par les planches à billets de la Réserve Fédérale, il est temps de réfléchir aux comportements à adopter dans de telles circonstances.
Peut-être serait-il judicieux de regarder vers les métaux précieux -l'or en particulier- dont la valeur n'ira qu'en augmentant. C'est ainsi que James Turk et John Rubino donnent des exemples précis de stratégies de sortie de la monnaie papier au profit de l'or et d'autres métaux précieux pour sauver son patrimoine.

Crise énomique : l'interprétation hétérodoxe et la pensée unique. Avec Paul Jorion et Jean-Claude Casanova sur France Culture.


(0)
610 Vues
0 commentaire
19.12.2009

Alors que la crise économique a fait ressentir ses effets sur toute la planète, quelles sont les décisions à prendre pour prévenir les "rechutes" et autres "débordements" ?
Paul Jorion et Jean-Claude Casanova s'affrontent sur les origines, le sens et les politiques à mener pour sortir de la crise.

Émission "La Rumeur du monde", animée par Jean-Marie Colombani.

Les aventures du sujet moderne : société marchande et narcissisme. Séminaire d'Anselm Jappe à l'École des Hautes Études en Sciences Sociales.


(0)
2750 Vues
0 commentaire
2014

La société contemporaine apparaît dominée par ce que Marx a appelé le "fétichisme de la marchandise".
Mais on y observe aussi une montée du narcissisme au sens de Freud : les individus ne connaissent qu’eux-mêmes et nient la réalité extérieure.
Y-a-t-il un lien entre ces deux phénomènes ? Le narcissisme est-il le côté subjectif du fétichisme ? On y trouve toujours le vide, la négation du monde extérieur dans sa multiplicité, la reductio ad unum.
On propose ici un retour sur la naissance historique du sujet moderne dans son opposition au monde et sur le rôle du "travail abstrait" qui se représente dans la valeur marchande, ainsi que sur la dimension anthropologique et psychanalytique du problème - jusqu’aux formes extrêmes de narcissisme que sont la destructivité et la violence aveugle.

Remarque : les cours n°01, 03 et 20 n'ont pas été enregistrés.

Conquérir la souveraineté populaire : sur la valeur et sur la monnaie. Avec Frédéric Lordon et Bernard Friot à la Librairie Tropiques.


(0)
647 Vues
0 commentaire
03.10.2014

Frédéric Lordon et Bernard Friot partagent l'ambition de créer une théorie politique et économique d'émancipation et de progrès social.
Leur échange permet d'étudier en profondeur la proposition du salaire à vie, défendu depuis de longues années par Bernard Friot comme un outil de dépassement du capitalisme, trouvant ses racines dans un certain nombre de pratiques déjà existantes qui doivent être radicalisées et généralisées.
L'émancipation passera forcément par la reconquête de la souveraineté populaire !

Néolibéralisme et souveraineté. Avec Frédéric Lordon au café-restaurant Le Lieu-dit à Paris.


(0)
798 Vues
0 commentaire
23.01.2012

Frédéric Lordon partage différentes idées en débattant avec son public.
L'occasion pour lui de réhabiliter les concepts de nation et de souveraineté (du peuple!), de préciser le caractère mortifère des institutions de l'Union européenne et de s'attaquer à la forme néolibérale du capitalisme.
Sont aussi évoqués le rôle de la monnaie, les perspectives d'effondrement du système économique et la nécessité des changements à mettre en oeuvre.

Le débat était organisé par la Revue des Livres.

Débat sur la révolution monétaire. Avec Etienne Chouard, Stéphane Laborde et Jean-Baptiste Bersac au Cercle des Volontaires.


(0)
784 Vues
0 commentaire
2014

En cette période troublée où le modèle économique du capitalisme n’est plus pertinent pour répondre aux attentes de demain, il est temps de proposer une alternative.
Redéfinir le modèle de la monnaie, s’en détacher et mieux comprendre notre dépendance à celle-ci est aujourd’hui une nécessité de la plus haute importance. Ce travail est d'ailleurs facilité grâce à l'arrivée d'internet, du partage des connaissances et de la naissance de monnaies virtuelles (type Bitcoin).
Pour ce faire, une table ronde animée par Romain du 4ème Singe, réunit et donne la parole à trois intervenants aux réflexions neuves sur le sujet.

Monnaie européenne et souveraineté démocratique. Avec Frédéric Lordon au café-restaurant Le Lieu-dit à Paris.


(0)
871 Vues
0 commentaire
25.04.2014

Frédéric Lordon dénonce une Europe qui se construit sans les européens, dans le déni absolu de toute expression des souverainetés populaires. Or une union politique authentique présuppose de faire l’Europe autrement que par l’économie !
L’urgence économique et sociale commande alors de réexaminer de près l’option des monnaies nationales et de réaffirmer que défaire la monnaie européenne, de toute façon aussi mortifère que non-viable, n’exclut nullement de continuer à œuvrer pour l’approfondissement résolu de tous les autres liens entre les peuples européens...
Une réflexion salutaire qui bouscule un nombre non-négligeable de tabous au sein du camp de la "gauche critique".

Création monétaire et endettement, par Philippe Derudder.


(0)
702 Vues
0 commentaire
2009

Conférencier, essayiste et ancien patron de PME, Philippe Derudder expose de manière très pédagogique le mécanisme de la création monétaire par les banques: créer de l'argent, c'est créer de la dette. Philippe Derruder explique la nature des 3 types de monnaie du système financier, notion cruciale pour comprendre l'émission de monnaie:
 1. monnaie de banque centrale: l'argent qu'une banque emprunte à la banque centrale contre un intérêt fixé par cette dernière. En modulant ce taux d'intérêt, la banque centrale rend le crédit plus ou moins onéreux et régule par ce biais la vigueur de l'économie;
 2. monnaie fiduciaire (de fidès - confiance): monnaie papier émise par la banque centrale à laquelle tous les agents économiques accordent leur confiance comme moyen de paiement;
 3. monnaie scripturaire (de scriptum - écriture) ou monnaie de compte: monnaie créée par une banque lorsqu'elle accorde un crédit à un particulier, une entreprise, une collectivité publique.
Les explications de Philippe Derudder ont d'attirer l'attention sur un mécanisme central de l'activité humaine, mécanisme autour duquel s'articule le partage du pouvoir entre les agents économiques. Contrôler la création monétaire, c'est en fin de compte déterminer les gagnants et les perdants de l'activité économique et en décider des finalités.