La monnaie : monoculture ou écosystème ? Avec Bernard Lietaer sur RFI.


(0)
970 Vues
0 commentaire
2011

Bernard Lietaer prône la création et l'utilisation de monnaies complémentaires qui viendraient compléter le système de monnaie nationale ou unique existant.
En effet, il en va des monnaies comme des écosystèmes : leurs diversités garantit leurs stabilités et leurs résiliences.
Le système de la monnaie unique et le monopole de sa création par la dette (dans les mains des banques) est semblable à une monoculture dans le domaine agricole, avec les tares qui accompagnent une telle structure : instabilité, vulnérabilité, concentration du pouvoir et de la richesse, déséquilibre croissant.
Bernard Lietaer n’entend pas faire table rase de l’existant, mais propose de le compléter en introduisant une écologie de monnaies alternatives au niveau local, régional et mondial. Les technologies de l’information disponibles  aujourd’hui permettent une mise en place aisée et sûre de ces monnaies complémentaires.
Les concepts de la psychologie analytique jungienne sont mobilisés pour justifier la prédominance du système patriarcal de monnaie unique. A chaque archétype sont associées des composantes psychiques négatives, les Ombres. L’archétype de la déesse mère, s'il est réprimé, fait émerger ses deux Ombres associées : la cupidité et la rareté. La monnaie sous forme monopolistique est consubstantielle de ces deux Ombres, lesquelles imprègnent toutes les activités économiques et financières.
Le système patriarcal de monnaie unique, comme l’explique Bernard Lietaer, en permettant la concentration de richesse, a donné naissance au capitalisme, composante essentielle de la révolution industrielle.
Comme le propose Bernard Lietaer, le temps est venu d’aller au-delà d’un système qui se retourne contre ses créateurs. Nous le pourrons en développant des monnaies alternatives qui encourageront l’émergence de rapports coopératifs entre les individus.

Conditions et conséquences d’une sortie de l’euro, par Jacques Sapir.


(0)
692 Vues
0 commentaire
10.12.2013

Analyse prospective des moyens à mettre en oeuvre pour entreprendre une sortie de l'euro, et ses conséquences probables sur les différentes économies d'Europe (problèmes des dettes, des taux de change, etc.).

Antal Fekete et le retour au standard or. Avec Pierre Jovanovic.


(0)
769 Vues
0 commentaire
2011

Pierre Jovanovic accorde cet entretien suite à la parution de l'ouvrage du professeur Antal Fekete "Le retour au standard or", publié aux éditions Le jardin des livres.
Nous est offert quelques éclairages sur la pensée d'Antal Fekete, spécialiste mondial de l'or et de l'histoire monétaire.
Pierre Jovanovic nous explique enfin comment le décrochage du dollar et de l'or en 1971 nous a condamné à la logique de la dette pour sauver le dollar.

Pourquoi Marx a-t-il échoué ? Avec Norman Palma au Cercle Aristote.


(0)
837 Vues
0 commentaire
24.02.2014

La grande crise que nous traversons n’aurait-elle pas dû réveiller le fantôme de Marx ? Comment expliquer cette absence du maître du socialisme scientifique, au moment où le capitalisme apparaît plongé dans une crise qui pourrait s’avérer être la grande crise terminale tant attendue ?
Norman Palma propose une lecture de Marx qui souligne les silences du philosophe sur l’une des questions centrales de notre temps : la monnaie.
Fils de la pensée de son temps, Marx était marqué par les derniers économistes classiques et leur théorie de la monnaie comme par un voile. Hégélien, il était en rupture avec Athènes et la pensée d'Aristote. De ces deux filiations naquit une cécité, sur les questions monétaires, aujourd’hui criante.
Norman Palma nous propose une nouvelle lecture de Marx, pour en sauver son oeuvre critique.

Les rois maudits. Avec Alain Benajam sur Meta TV.


(0)
958 Vues
0 commentaire
14.11.2013

Alain Benajam nous raconte ici une mauvaise passe de l'histoire de France, soit la fin du beau 13ème siècle et l'annonce de la guerre de cent ans qui sera un désastre pour notre pays.
La séquence historique a pour toile de fond un royaume endetté par une série d'aventures militaires engagées par le père de Phlilippe le Bel, Philippe III dit le Hardi. Seront également abordés Paris et l'architecture médiévale, ainsi que les problèmes de Philippe le Bel avec l'Eglise catholique.
C'est alors que surgiront le problème des templiers et les guerres de Flandre, sans oublier l'affaire de l'adultère des brus du roi et la légende de la Tour de Nesle.
Ces épisodes nous améneront à la fin de la lignée royale des capétiens.

Après l'économie de marché. Débat entre Anselm Jappe et Bernard Friot au Festival des Libertés à Bruxelles.


(0)
1172 Vues
0 commentaire
19.10.2012

La majorité des critiques économiques actuelles portent sur le néolibéralisme et la bulle financière. Et si la financiarisation de l’économie avait paradoxalement permis au modèle capitaliste de durer au-delà des limites qu’on pouvait lui prévoir ?
Dans quelle mesure peut-on penser dépasser aujourd’hui le système capitaliste ? Ne devons nous pas envisager un changement radical de paradigme économique, de système de répartition des ressources ?
Un changement qui concerne autant nos catégories de pensée que nos habitudes de comportement.

La fin du Dollar. Avec Myret Zaki chez Pierre Jovanovic sur Radio Ici et Maintenant.


(0)
1329 Vues
0 commentaire
25.05.2011

Pour produire 14.000 milliards de revenu national (PIB), les Etats-Unis ont généré plus de 50.000 milliards de dette totale, qui leur coûte 4.000 milliards d’intérêts par an : le dollar est devenu la plus grande bulle spéculative de l’histoire et va s’effondrer prochainement.
Quant aux attaques à l’encontre de l’euro, elles ne sont qu’un écran de fumée pour masquer la faillite de l’économie américaine.
Ce sont les positions que soutient Myret Zaki dans son dernier livre "La fin du dollar".
Sa grille de lecture est ici utilisée dans cette nouvelle revue de presse économique, en compagnie de Pierre Jovanovic.

La crise du dollar et le nouveau système monétaire international. Avec Norman Palma au Cercle Aristote.


(0)
755 Vues
0 commentaire
08.04.2013

On entend souvent dire aujourd'hui que la crise économique et financière qui déferle actuellement sur le monde n'était pas prévisible. Rien n'est plus faux.
À l'origine de la crise, il y a un Système Monétaire International profondément déréglé par le régime de l'étalon-dollar. Depuis plusieurs décennies, des esprits avertis avaient prévenu des effets dévastateurs qu'aurait nécessairement la politique d'émission de plus en plus déraisonnable de la Réserve Fédérale américaine sur l'économie mondiale.
Il se produit aujourd'hui ce qui arrive toujours en régime de papier-monnaie : après l'euphorie de la multiplication sans limite du crédit vient le krach. C'est ainsi que le billet vert tend vers sa dépréciation absolue. Même si tout est fait pour en retarder l'échéance, nous n'échapperons pas à l'effondrement du dollar et des monnaies qui se sont imprudemment solidarisées avec lui.