Sortir de l'économie ? Ou comment l'économie a été inventée. Avec Serge Latouche et Anselm Jappe à Bourges.


(0)
843 Vues
0 commentaire
25.05.2011

L’économie est aujourd’hui au fondement même de notre forme de vie sociale. Totalement naturalisée, l’économie est vécue sur le mode de l’évidence. Celle-ci existerait depuis que l’homme existe.
La crise de civilisation que nous vivons est elle-même incapable d’ébranler cette certitude. Tout au plus, certains déploreront les excès d’une économie de casino qui semble échapper à l’emprise des citoyens et prôneront un retour, bien illusoire, à l’Etat Providence des Trente Glorieuses.
Mais est-ce bien le cas ? Et si au contraire l’économie était avant tout une invention historiquement datée dont il faudrait sortir au plus vite ?

Crédit à mort : la décomposition du capitalisme et ses critiques. Avec Anselm Jappe à Rennes.


(0)
697 Vues
0 commentaire
25.08.2011

Anselm Jappe développe dans un premier temps sa réflexion sur la crise du capitalisme à partir de la critique marxienne de la valeur.
Il réagit ensuite longuement à des questions et interventions dans la salle.
 La critique de la valeur n'est-elle pas une forme d'économisme ? Ne pousse-t-elle pas au pessimisme ?
 Pourquoi la valeur est considérée comme une fait social total (au sens de Mauss) ?
 La crise du capitalisme est-elle une opportunité pour l'émancipation sociale ?
 Qu'est-ce que la lutte des classes ? Faut-il vraiment arrêter de revendiquer pour une redistribution des richesses capitalistes (argent et machandises) ?
 Le capitalisme est-il vraiment en train de s'effondrer ?
 Quels sont les effets du discours de la critique marxienne de la valeur ?
La discussion collective s'ouvre enfin sur la perspective de l'émancipation sociale (Que faire ? Quoi faire ?), au-delà de la forme de vie sociale capitaliste-marchande structurée par le travail socialement médiatisant, le mouvement de la valeur, l'argent et l'Etat.

Jusqu'où l'Or va-t'il monter ? Avec Michel Prieur et Emmanuel Ratier sur Radio Courtoisie.


(0)
668 Vues
0 commentaire
27.07.2011

Comment comprendre la montée inexorable de la valeur-or sur les marchés ?
Michel Prieur nous explique simplement que l'or, valeur-refuge par excellence, est plutôt un indicateur de la faiblesse des monnaies-papier. Tant que les états imprimeront du papier, l'or va continuer de monter !
C'est d'ailleurs une constante de l'histoire économique : l'état, en situation de crise, manipule le marché de l'or (confiscation de l'or sous Roosevelt, exemple de la République de Weimar, razzia sur l'or par les douanes françaises sous le Front Populaire).

Les enjeux de la crise financière. Avec Michel Chossudovsky à Montréal.


(0)
440 Vues
0 commentaire
27.11.2008

Michel Chossudovsky s'interroge sur les causes et les conséquences de l'effondrement des marchés, et des impacts sur l'emploi et le niveau de vie des populations.
En effet, la décomposition des finances publiques impliquera forcément des coupes dans les services de santé et d'éducation.
L'enrichissement d'une minorité sociale, au travers de cette crise du capitalisme mondialisé, engendrera une mondialisation de la pauvreté.

Balzac et l'argent. Par Kokopelli sur le LibreTeamSpeak.


(0)
1057 Vues
0 commentaire
01.04.2012

Une réflexion sur le rôle et la place de l'argent dans l'oeuvre du grand écrivain réaliste du XIXe siècle.

Etat de décrépitude de la zone euro. Frédéric Lordon aux Rencontres Déconomiques d'Aix-en-Provence.


(0)
516 Vues
0 commentaire
07.07.2012

Face à la crise interne de la zone Euro, Frédéric Lordon propose la sortie de la monnaie unique et le retour à une monnaie nationale.
Il paraît en effet impossible de transformer l'Euro actuel en une monnaie au service des peuples. L'Euro est une construction monétaire au service des intérêts des financiers et des investisseurs, et rien d'autre.
Le problème de l'Allemagne et ses principes monétaristes est également abordé : vu l'état actuel du débat politique outre-Rhin, il y aura certainement divergence sur la feuille de route à suivre pour sortir de l'impasse actuelle.
Frédéric Lordon pense enfin qu'il faut en finir avec les crispations à gauche lorsque les termes de souveraineté et de nation sont employés. La souveraineté, c'est la capacité d'une communauté humaine à contrôler son destin collectif, ni plus, ni moins. Il s'agit donc de ressaisir ces idées et de les mettre au service d'un projet progressistes.

La monnaie européenne : quelle crédibilité dans la crise économique et quels enseignements pour une monnaie mondiale ? Avec Pascal Roussel à Bruxelles.


(0)
422 Vues
0 commentaire
23.09.2010

Conférence donnée dans le cadre du colloque "L'Europe, chronique d'une décadence annoncée".

Interview d'Etienne Chouard par Sylvain Durain.


(0)
571 Vues
0 commentaire
28.09.2011

Plusieurs thèmes sont ici abordés : son combat pour le retour de la liberté d’expression et de la vraie démocratie, le tirage au sort, les abus de langage, le problème monétaire, la dette ou encore la politique d’Hugo Chavez au Venezuela.