Comment penser le commun aujourd'hui ? Avec Antonio Negri au Theâtre des Idées du Festival d'Avignon.


(0)
776 Vues
0 commentaire
16.07.2011

Après l'échec du communisme réellement existant et depuis l'avènement du règne de l'individualisme, l'idée de communauté semble un rêve brisé, une attente souvent comblée par les sursauts, réflexes ou replis identitaires. Sur quelles bases politiques, juridiques et esthétiques inventer un nouveau commun des hommes ?
A l'heure de la mondialisation et du capitalisme cognitif, Antonio Negri propose le concept de "multitudes" (Spinoza) pour penser l'internationalisation des luttes. Le "peuple", par essence enraciné, renverrait à une forme de lutte dépassée par l'histoire et le développement des échanges.
Il est intéressant de remarquer la haine qu'Antonio Negri porte à la forme politique de l'état-nation. C'est un fil conducteur pour comprendre sa pensée très populaire dans les milieux alter-mondialistes.

Le retour des Grands Temps : In Memoriam Jean Parvulesco. Avec Alexandre Douguine à Paris.


(0)
602 Vues
0 commentaire
23.11.2012

La conférence est structurée de la manière suivante :

Partie 1. La Revolution Spirituelle.
 
Quatre types des hommes (les progressistes, les conservateurs, les masses, les nôtres).
 L'abîme.
 La liberté fatale.

Partie 2. L'Eglise d'Orient et l'Eglise d'Occident.
 
L'heritage imperial commun (IV-IX siècles).
 L'utopie des conservateurs et slavophiles russes - le Tsar russe sur l'Europe catholique/orthodoxe (Tutchev/Soloviev).

L'empire et ses ennemis. Avec Henry Laurens à la Bibliothèque Municipale de Lyon.


(0)
828 Vues
0 commentaire
30.04.2009

La domination géopolitique des États-Unis est-elle constitutive d'un "empire américain" ? Faut-il comprendre les différentes formes de domination économique entre le Nord et le Sud dans les termes de l'anti-impérialisme d'autrefois ?
La question impériale ne cesse de travailler la conscience politique occidentale. Mais elle reste l'une des moins bien comprises de l'historiographie moderne.
Selon Henry Laurens, ses formulations théoriques les plus abouties sont venues des adversaires de l'impérialisme. Or leurs critiques ont souvent manqué leur cible.
C'est donc à une histoire de l'impérialisme et de ses dénonciations que nous convie l'historien au travers de cette conférence.

Les Français et la naissance des Provinces-Unies. Avec Blandine Kriegel sur France Culture.


(0)
770 Vues
0 commentaire
26.01.2012

Emission "Questions d'éthique" présentée par Monique Canto-Sperber.

Europe et nations : quelle forme politique pour l’Europe ? Avec Pierre Manent, Marcel Gauchet et Justine Lacroix à ENS Paris.


(0)
665 Vues
0 commentaire
12.05.2006

Depuis la fin du bloc soviétique environ, a émergé un débat sur la place des nations et de la forme Nation dans l’avenir de l’Europe.
Loin de l’identification des nations aux nationalismes et à leurs expressions paroxystiques faciste et nazi qui les ont longtemps disqualifiées, l’objet d’étude Nation a été réinvesti depuis lors par les membres des sphères intellectuelles, lançant souvent, notamment en France et au Royaume-Uni, des débats critiques sur la forme actuelle de la construction européenne.
Ainsi a donc été mis à jour un ensemble d’interrogations sur la place des nations dans l’avenir de l’Europe ou encore sur le caractère historiquement nécessaire ou circonstanciel des nations, notamment pour la démocratie.
Pour reprendre une interrogation d’Étienne Balibar : "ici en Europe, la question de savoir si certaines nations, voire la forme Nation comme telle, traversent une phase de refondation, de régénerescence ou sont irréversiblement entrées dans un processus de dépérissement, de transition vers une société postnationale s’est faite de plus en plus insistante".
Toutes ces questions posées sur le terrain de l’avenir de l’Europe doivent alors aussi être mises en regard des rêves déjà anciens de voir émerger un Etat fédéral unissant le continent européen, mais aussi des interrogations sur le caractère viable et souhaitable de conceptions cosmopolitiques ou postnationales de l’unification de l’Europe.

L’Empire d’Eurasie : une histoire de l’Empire russe de 1552 à nos jours. Avec Hélène Carrère d'Encausse sur Canal Académie.


(0)
743 Vues
0 commentaire
21.04.2006

Dans toute l'histoire des empires, celui de Russie fut l'un des plus vastes. Des plus durables aussi, battu seulement par les empires romain, byzantin et ottoman.
Il est le seul qui ait péri (1917) puis se soit reconstitué pour reprendre ses conquêtes.
Disparu encore une fois en 1992, il a laissé place à la Russie qui ressemble à maints égards à l'Empire tel qu'il naquit en 1552.
Comme celui-ci, la Russie est étendue sur deux continents, l'Europe et l'Asie ; comme lui, elle conserve dans ses frontières une multitude de civilisations et de peuples différents. Comme lui, elle est un Etat chrétien, mais aussi formé de musulmans et même de bouddhistes ; et comme lui encore, la Russie doit assurer la paix de ce monde si divers.
Elle doit aussi décider si elle est un État européen ou si elle est d'Eurasie...
Telles sout les thèmes qu'aborde le secrétaire perpétuel de l'Académie française, Françoise Bonardel.

Les fondements de la république européenne. Avec Blandine Kriegel sur France Culture.


(0)
810 Vues
0 commentaire
29.03.2012

A quel moment de l'histoire et sur quels principes est née la république européenne ?
Emission "Le Bien Commun".

Rumeurs de guerre et alternatives populaires. Avec Alain Soral et Gabriele Adinolfi à Nice.


(1)
772 Vues
0 commentaire
10.03.2013

Vers quoi nous dirigeons-nous ? Quels scénarios géopolitiques peut-on attendre pour demain ? Quelle crise économique vivons-nous vraiment et quels en sont les dessous ? Existe-t-il encore une alternative politique pour les peuples ou sommes-nous condamnés à devoir subir les choix imposés par des oligarchies mondialisés pour qui le destin des nations ne comptent pour rien ? Demain la révolte des nations ou la gouvernance mondiale ?
Quels exemples pour de nouvelles dissidences populaires : l’Islande, l’Amérique latine ? Quelle place pour la France et l’Europe dans le monde qui se dessine ? Quelle souveraineté pour demain : nationale ou européenne, continentale avec la Russie ?
Le système sauvera t’il sa peau en déclenchant une guerre mondiale ouverte comme dans les années trente ou bien allons-nous vers une lente agonie de nos nations ? Allons-nous vers une troisième guerre mondiale déclarée ou bien l’Empire arrivera t’il à abattre ses réfractaires de manière plus indirecte ? Les nouvelles “nations prolétaires” du sud de l’Europe relèveront-elles le gant face au mondialisme ?
La constitution d’un lobby populaire et national d’influence est-elle réalisable ? A-t-elle déjà commencée : en France avec Égalité et Réconciliation et d’autres réseaux dissidents, en Italie avec Casapound et d’autres initiatives ?