Le Livre noir de la Révolution française. Avec Renaud Escande et Jean de Viguerie sur Canal Académie.


(0)
819 Vues
0 commentaire
20.04.2008

Renaud Escande, directeur du projet, et Jean de Viguerie, spécialiste du XVIIIe siècle évoquent ici la face obscure de la Révolution de 1789.
La Révolution française possède sa face obscure avec son cortège de massacres, de cruauté et d'inhumanité. Le symbole de cette violence s'incarne bien évidemment dans les événements de la Vendée : alors que dans un premier temps s'établit une guerre civile, s'ensuit très vite ce que l'on qualifiera de véritable génocide, préfiguration des horreurs totalitaires du XXe siècle. Pourtant, les idéaux du XVIIIe siècle se voulaient être ceux de la tolérance, du respect et de la fraternité. Le mythe de la Révolution fut tel que, jusqu'à nos jours, en dehors de la littérature contre révolutionnaire ou à de rares exceptions régionales ou locales, aucun travail de mémoire n'a été réalisé par les autorités françaises.

La guerre des juges contre l'Eglise au XVIIIe siècle. Avec Marion Sigaut à Toulon.


(0)
607 Vues
0 commentaire
02.02.2013

L'historienne Marion Sigaut expose la guerre des juges contre l'Eglise au XVIIIe siècle et l'obstruction parlementaire menée par les magistrats.
A cette époque, la séparation des pouvoirs n'existait pas : les juges (ou "parlementaires") étaient dotés de la fonction de pouvoir législatif via la procédure d'enregistrement des lois du roi.
Les parlementaires se servaient de ce pouvoir d'enregistrement pour contrer la monarchie au XVIIIe siècle, développer leurs intérêts et leurs privilèges, mais aussi pour empêcher tout projet royal d'égalité devant l'impôt. Tant que les parlementaires n'enregistraient pas le texte législatif royal, le texte n'entrait pas en vigueur.

L’affaire Damiens : une affaire de mœurs ? Avec Marion Sigaut à Paris.


(0)
653 Vues
0 commentaire
30.06.2012

La dépravation des mœurs de l’Ancien régime est chose admise, comme est admise la décadence de la noblesse, de l’Eglise et d’un système à bout de souffle remplacé par la victorieuse Révolution française : les Lumières sont passés par là.
L’apparition de la pédophilie dans le champ de l’étude historique va bouleverser cette perception : que se passait-il sous l’ancien régime ?
Pourquoi n’a-t-on jamais entendu parler d’affaires de mœurs touchant aux enfants dans ce système tant décrié qu’on a mis à bas ? Qui disait quoi ? Qui faisait quoi ? Que nous a-t-on dit ? Que nous cache-t-on ? Qui ment et pourquoi ? Quel rôle ont joué les historiens ?
C’est à partir de l’étude du procès, truqué d’un bout à l’autre, d’un fils du peuple ignominieusement mis à mort, que Marion Sigaut démonte la mécanique d’un mensonge qu’on nous vend depuis deux siècles : les pervers ne sont pas ceux qu’on croit, ceux qu’on nous fait croire, ceux qu’on nous présente.
Damiens n’était pas fou. Tout est à revoir.

Le politiquement incorrect comme idéologie de résistance au mondialisme. Par Alain Soral à l'Université d'été d'E&R.


(1)
524 Vues
0 commentaire
02.11.2008

Discours de clôture de l'Université d'été d'Egalité&Réconciliation.

La liberté d'expression en France. Avec Bernard Stiegler sur France Inter.


(0)
776 Vues
0 commentaire
10.01.2009

Qu'en est-il aujourd'hui de la liberté d'expression en France ? Quels en sont les contours, les limites, faut-il parler de censure, de résignation, et quel rôle les intellectuels peuvent-ils jouer dans ce contexte ?

Union Européenne et mondialisme, avec Pierre Hillard à Radio Courtoisie.


(0)
490 Vues
0 commentaire
29.11.2007

Pierre Hillard présente son livre "La marche irrésistible du nouvel ordre mondial" lors du libre journal d'Henri Fouquereau.

Alain Bauer : escroc ou toquard ? Avec Emmanuel Ratier à Radio Courtoisie.


(0)
2305 Vues
0 commentaire
22.09.2005

A l'occasion de la sortie du livre d'Alain Bauer "Le Crépuscule des Frères, La Fin de la Franc-Maçonnerie ?", Emmanuel Ratier nous apporte ses lumières sur le matricule du Grand Maître du Grand Orient de France, et plus généralement sur la crise de la Franc-Maçonnerie française.