L'économiste, la cour et la patrie. Avec Arnault Skornicki sur Fréquence Protestante.


(0)
633 Vues
0 commentaire
31.03.2012

La science économique est devenue la forme dominante du discours politique. Elle se présente pourtant volontiers comme le plus neutre et impartial des savoirs. Que signifie cette dénégation du politique de la part d’une science si intimement liée au champ du pouvoir ?
Arnault Skornicki propose un détour historique par la France des Lumières pour mettre au jour l’impensé de ce qui n’était pas encore une discipline universitaire, mais un simple genre intellectuel.
De la naissance du libéralisme d’État au Dialogue sur le commerce des blés de Galiani, de la science du commerce aux luttes entre Turgot et Necker en passant par la Physiocratie, le XVIIIe siècle apparaît en effet comme une période clé pour l’économie politique. Savants, hommes de lettres, philosophes et administrateurs mettent leur intelligence au service des Lumières qui s’officialisent et d’un État éclairé qui tente de se réformer. L’économie politique finira par accéder aux sommets du pouvoir, pour ne plus jamais les quitter.
Un travail intéressant pour comprendre la naissance du libéralisme.

Le libéralisme comme volonté et comme représentation. Démontage d'une mythologie politique contemporaine. Avec Charles Robin sur le LibreTeamSpeak.


(0)
549 Vues
0 commentaire
17.06.2012

La critique du libéralisme, jadis réservée aux partisans du marxisme et aux tenants de la pensée réactionnaire, connaît aujourd'hui un regain nouveau.
Galvanisée par le déclenchement de la crise financière mondiale à l'automne 2008 et la détérioration consécutive des conditions d'existence matérielles et humaines des couches populaires et des classes moyennes, cette pensée critique échoue cependant à s'incarner dans les politiques menées par nos gouvernements, quand elle ne se voit pas confinée au champ stérile du "discours de protestation".
Comment expliquer ce paradoxe ? L'hypothèse que nous formulons est que, loin d'être l'effet d'un déficit de visibilité de la parole contestataire, l'inaudibilité politique des thèses anticapitalistes en France doit d'abord se comprendre comme le résultat d'une redoutable confusion intellectuelle sur l'essence véritable du libéralisme.
L'ambition du travail de Charles Robin est de lever le voile sur les implications et les ambiguïtés de ce grand courant de pensée, au travers notamment de la révélation des liens unissant l'extrême-gauche française avec les idées libérales envisagées comme extension illimitée des droits individuels.

Le choix de la défaite : les élites françaises dans les années 30. Par Annie Lacroix-Riz à Montpellier.


(0)
538 Vues
0 commentaire
20.05.2006

Quelles sont les causes de la défaite française de 1940 ? Comment comprendre l’engagement des banquiers et industriels dans la " collaboration économique " avec les Allemands entre la défaite et la libération de Paris sans s’interroger sur la phase précédente ? À la lumière d’archives françaises et étrangères, l'historienne défend la thèse que les hommes de Vichy ont préparé la transformation des institutions, rendue nécessaire par la crise : cela passait par la défaite française.

La République des mallettes. Avec Pierre Péan chez Daniel Mermet.


(0)
684 Vues
0 commentaire
20.09.2011

Une enquête sur les pratiques de non-droit au cœur de la République Française.

Les Escartons, un exemple de société libérale. Avec Gilbert Fournier à Paris.


(0)
633 Vues
0 commentaire
13.03.2002

Les escartons étaient une communauté ayant vécu dans les Alpes, entre Grenoble, Briançon et Turin, pendant plusieurs siècles. Ces gens avaient acquis leur indépendance de la province du Dauphiné et avaient développé, pour survivre dans un milieu montagnard rude, une société prospère fondée sur le commerce entre les différents versants des Alpes et l'éducation.
L'année 1789 et la refonte du territoire français qui suivit vint mettre fin à cette société, sans doute la plus riche du XVIIIe siècle dans cette partie de l'Europe.
Gilbert Fournier retrace l'histoire de ces escartons et développe, d'un point de vue libéral, les leçons à tirer de leur histoire.

Les Américains cherchent-ils à détruire l'euro ou à le sauver ? Débat entre Myret Zaki et François Asselineau à l'UDT de l'UPR.


(0)
539 Vues
0 commentaire
22.09.2012

Quant une journaliste suisse de stature internationale qui défend la zone euro discute avec un inspecteur général des finances français qui rêve d'en sortir...
Modérateur du débat : Patrick D'Hondt.

Analyse de l'Accord National Interprofessionnel (ANI) signé le 11 janvier 2013, par Gerard Filoche à Argelès-sur-Mer.


(0)
489 Vues
0 commentaire
14.03.2013

Gérard Filoche, inspecteur du travail, analyse l'Accord National Interproffessionel signé le 11 janvier 2013 entre le MEDEF et trois syndicats minoritaires (sur 8).
Le gouvernement PS-EELV avec le soutien des députés UMP et FN envisageant de transposer cet accord en loi, modifiant par-là le code du travail.

Conférence d'Alain Soral et de Pierre Jovanovic à Lyon.


(1)
584 Vues
0 commentaire
11.01.2013

Pierre Jovanovic propose une intervention axée sur le retour des délits liés aux vols de nourritures comme lecture de l'état actuel de notre économie. Alain Soral, quant à lui, replace le moment social-historique en perspective et rappelle que la lutte en cours peut se résumer à une guerre des riches contre les pauvres.