Biopolitique du coronavirus. Avec François Bousquet sur Radio Courtoisie.


(0)
34 Vues
0 commentaire
21.09.2020

Télétravail, famille, patrie ! Le coronavirus marquerait-il la revanche posthume du pétainisme ? Tous assignés à résidence. Tel est le pari de François Bousquet qui, au travers d'une sorte de feuilleton de la pandémie, a pour ambition de déboucher sur des propositions concrètes.
Une sorte de grand écart entre le maréchal Pétain et Michel Foucault, théoricien de la biopolitique.

Émission "Les idées à l'endroit", animée par Rémi Soulié.

Malaise psychique dans la population française. Avec Marie-Estelle Dupont pour le Cercle Aristote.


(1)
390 Vues
0 commentaire
23.01.2023

Psychologue clinicienne, Marie-Estelle Dupont nous livre une analyse dure à entendre mais nécessaire sur l'état de santé psychologique désastreux de la population française, renforcé par la gestion catastrophique de la crise sanitaire.
Elle revient longuement sur ce qui a rendu possible l'effondrement psychique et le "malaise dans la culture" pressenti par Freud et Bernanos.

Pandémie, état des lieux d'une société bouleversée. Avec Arthur Lochmann et Julien Syrac sur Radio Notre-Dame.


(0)
308 Vues
0 commentaire
31.08.2021

Traducteur, philosophe et charpentier, Arthur Lochmann publie Toucher le Vertige (Flammarion). Ecrivain et philosophe, Julien Syrac publie de son côté Deshumanité. Approche historique de l'an de disgrâce 2020 (éditions du Canoë).
Deux contributions qui rappellent notre fragilité, fragilité qui s'est rappelée à nous pendant la pandémie de Covid-19 et ses suites politiques et sociales.

Émission "Décryptage", animée par Laurent Lemire.

La démocratie en état d'exception. Avec Antoine Chollet pour l'Université du Québec à Montréal.


(0)
353 Vues
0 commentaire
23.02.2021

La pandémie de Covid-19 a conduit les différents gouvernements à suspendre le fonctionnement normal des institutions démocratiques au printemps 2020. Cela a concerné des activités aussi variées que l'organisation d'élections, les séances des parlements, ou le droit de se déplacer ou de s'assembler.
Or cette situation a suscité deux réactions symétriques et également fausses : la dénonciation d'un état d'exception ne reposant sur aucune réalité observable (et ne répondant par conséquent qu'à de sombres desseins du pouvoir), et l'assurance que les institutions démocratiques n'étaient pas affectées par les décisions politiques visant à contenir la pandémie.
Une approche démocratique de l'état d'exception consiste à l'inverse à reconnaître à la fois la nécessité de ce dernier et la menace qu'il fait peser sur la démocratie. Antoine Chollet tente d'examiner quelques-unes des conditions à respecter pour que cette menace ne se révèle fatale.

Entretien d'actualité. Avec Michel Drac pour France Patrie.


(0)
885 Vues
0 commentaire
16.09.2022

Analyste politique et prospectiviste bien connu, Michel Drac s'est retiré depuis quelque temps du paysage médiatique.
L'occasion est donc rare de revenir en sa compagnie sur l'actualité des relations internationales, la situation intérieure française et l'évolution très rapide du contexte économique mondial.
Un entretien en forme de bilan des années Covid-19 qui tente d'esquisser quelques pronostics pour les mois/années à venir.

La catastrophe du coronavirus. Avec Jean-Pierre Dupuy et Jean-Pierre Le Goff sur France Culture.


(0)
560 Vues
0 commentaire
27.03.2021

Voici plus d'un an déjà que le monde vit au rythme que lui impose le coronavirus. L'état d'urgence sanitaire se prolonge, les confinements se succèdent et malgré l'ouverture de vaccinodromes, une troisième vague se profile.
En France, mais aussi dans des pays aussi peu chamailleurs que l'Allemagne ou la Hollande, les gens n'en peuvent plus. Cette lassitude est multiforme, on se plaint pêle-mêle de l'inefficacité des gouvernants et des mesures autoritaires qu'ils prennent pour enrayer les contaminations. On incrimine simultanément cette foutue maladie et les restrictions des libertés.
Mais qu'est-ce qui est catastrophique ? Est-ce la pandémie elle-même ? Est-ce la politique brouillonne menée contre cet ennemi retors et invisible ? Est-ce l'ordre sanitaire instauré en réponse à un virus certes très contagieux, mais dont la létalité est inférieure à 0,5 % ?

Émission "Répliques", animée par Alain Finkielkraut.

L'emprise, la France sous influence ? Avec Marc Endeweld sur ThinkerView.


(0)
574 Vues
0 commentaire
17.02.2022

Dans un monde néolibéral où tous les coups sont permis, la France n'a plus d'alliés, seulement des concurrents ; sur tous les terrains, ses positions sont contestées. Et Emmanuel Macron semble perdu, lui qui avait pourtant promis de restaurer l' "autonomie stratégique" du pays et de "relocaliser" ses industries. Nos élites se sont progressivement vendues aux plus offrants, au point qu'elles sont sous l'emprise d'intérêts étrangers, parfois contradictoires.
Airbus, Alstom, Areva, EDF : les industries stratégiques françaises sont au coeur d'une guerre économique brutale face aux États-Unis, à la Chine et à la Russie, où les batailles se gagnent à coups d'interventions de barbouzes, d'avocats et de banquiers d'affaires. Parasité par des réseaux français qui se court-circuitent ou qui jouent le jeu d'autres puissances par intérêt personnel, la France se montre incapable de se défendre contre ses "alliés", qui ont pourtant ouvertement déterré la hache de guerre.
Un travail riche en révélations sur les scandales diplomatiques récents (Pegasus, crise des sous-marins en Australie, etc.) et sur les principaux acteurs qui en tirent les ficelles.

Le profit contre la science : pour une épistémologie post-Covid. Guillaume Suing répond aux questions d'Aymeric Monville.


(0)
564 Vues
0 commentaire
02.2022

La déferlante médiatique anti-chinoise ne peut plus masquer ce que la gestion de la crise sanitaire nous enseigne sur le terrain : la Chine a démontré sa supériorité technique, logistique, politique, mais aussi scientifique sur un Occident en perte de vitesse. Partant d'une "analyse concrète de la situation concrète", comprendre cette gênante évidence nous impose d'identifier de quels processus de fond et de long terme cette crise est l'étincelle révélatrice.
Celle-ci expose les effets d'un sabotage libéral de la santé publique, de l'investissement public dans la recherche, notamment pharmaceutique : ce sont des symptômes du recul des forces productives dans le mode de production capitaliste-impérialiste. Elle révèle parallèlement le niveau de manipulation des masses qu'atteignent nos démocraties bourgeoises, de moins en moins capables, politiquement, de sauver les apparences.