L'Italie vers une sortie de l'Euro. Avec Jacques Sapir sur TV Libertés.


(0)
96 Vues
0 commentaire
17.06.2019

L'économiste Jacques Sapir revient sur la situation économique italienne, qui pourrait jouer le rôle de détonnateur dans la zone Euro.

1. Depuis son entrée dans l'Euro, l'Italie n'a plus de croissance :
 - 3e PIB européen
 - L'Italie est en récession
 - Une dette ancienne (circa 125/135% du PIB)
 - Un budget primaire en excédent, l'Italie fait mieux que la France !
 - Claudio Borghi (la Lega), son rôle primordial  au sein de la commission des finances de l'Assemblée nationale italienne
 - Chômage des jeunes à 50% !
 - Les banques en difficulté
 - Dettes fiscales et dettes sociales, marchés publics impayés, 50 milliards d'euros
 - La création des mini bots (bons ordinaires du trésor) pour solder ces dettes
 - Une injection de fait de liquidités
 - Vers l'extension du pouvoir libératoire des mini bots, une ressemblance frappante avec les billets
 - Une monnaie fiduciaire en marche, application de la loi de Gresham, les euros thésaurisés

2. Les sanctions européennes :
 - La BCE ne pourra accepter la circulation de cette lire en puissance
 - La BCE refusera de refinancer l'Italie par achat de titres (obligation du trésor)
 - L'Italie veut faire "porter le chapeau" de la rupture aux autorités européennes
 - Une réaction en chaîne prévisible, mais les sanctions risquent de précipiter la sortie, les eurocrates coincés
 - Le sort des banques françaises
 - Vers un euro-mark plus cher ?
 - Que penser de l'analyse de Vincent Brousseau sur Target 2
 - Le vrai problème de l'Allemagne : ses banques (Deutsch Bank, Commerzbank)
 - Les énormes excédents commerciaux allemands favorisés par un Euro sous évalué pour l'Allemagne
 - Compétitivité monétaire
 - Fin du modèle allemand. La question des machines outils, concurrence japonaise et coréenne crédibles
 - Restauration du taux de change

3. Le scénario d'une fin de l'Euro serait alors engagé :
 - Mais l'UE n'y résisterait pas !
 - Vers d'autres formes d'organisation de l'Europe
 - Lisbonne a verrouillé la situation
 - Vers un traité plus léger
 - Les mensonges apocalyptiques sur l'alternative
 - Airbus et Ariane ne doivent rien à l'UE
 - Le problème des flux migratoires en méditerranée, une coopération des pays de l'arc méditerranéen
 - France, la parenthèse des Gilets jaunes refermées dans les vœux du pouvoir ne l'est pas
 - Géographie et sociologie électorale des élections européennes, une tendance lourde
 - La collecte des signatures pour le référendum sur la privatisation d'ADP, une résurgence possible de Gilets Jaunes
 - Souveraineté européenne, un leurre !

Conclusion : il n'y a pas de démocratie sans souveraineté !

Émission "Politique & Eco", animée par Olivier Pichon.

Portrait de Joseph de Maistre. Avec Rémi Soulié, Axel Tisserand et Luc-Olivier d'Algange chez Alain de Benoist sur TV Libertés.


(0)
279 Vues
0 commentaire
06.2019

Homme politique, philosophe, magistrat, historien et écrivain, Joseph de Maistre est considéré comme l'un des pères de la philosophie contre-révolutionnaire.
Pour s'attaquer à ce monument de l'histoire et de la littérature à la postérité diverse (et surprenante), Alain de Benoist reçoit Rémi Soulié, Axel Tisserand et Luc-Olivier d'Algange dans ce nouveau numéro des "Idées à l'endroit".

La Disputatio : Etienne Chouard et Charles Gave débattent sur TV Libertés.


(0)
152 Vues
0 commentaire
06.2019

Quelle est l'origine de la crise économique qui appauvrit notre nation ? Quels sont les causes de l'incurie de notre classe politique ? Quels changements institutionnels devons-nous mettre en oeuvre pour que le peuple puisse recouvrer la souveraineté qui lui a été confisquée ? Quel est le rôle de l'État en matière économique et sociale ?
Deux personnalité soutenant la révolte des Gilets Jaunes, l'économiste Charles Gave et le professeur Etienne Chouard, se retrouvent pour confronter leurs visons du monde.
Libéralisme contre démocratie radicale, trouverons-ils des terrains d'entente, au-delà des incompréhensions et des oppositions de fond ?

Émission "Politique & Eco", animée par Olivier Pichon et Pierre Bergerault.

Allemagne, une sortie furtive de l'Euro ? Avec Vincent Brousseau sur TV Libertés.


(0)
151 Vues
0 commentaire
04.2019

Vincent Brousseau, ancien haut fonctionnaire à la BCE (Banque Centrale Européenne), normalien, docteur en économie et mathématiques, s'interroge sur l'état de l'union monétaire européenne et envisage la possibilité d'un départ furtif de l'Allemagne de la zone Euro.

A. De la BCE à la critique de l'Euro
 – BCE les raisons d’une démission
 – Le référendum de 2005
 – De Trichet à Draghi, les facilités monétaires en question
 – Qu’est-ce que le mécanisme de Target ?
 – Dettes et créances entre pays de la zone Euro, le cœur du problème
 – Les arrières-pensées allemandes
 – Une faiblesse cachée voulue par les Allemands

B. Une sortie furtive, comment et pourquoi ?
 – Personne en France ne connaît ce risque, médias et politiques muets sur la question
 – L’Allemagne paiera ?
 – Banquiers centraux, universitaires, conseillers de la CDU, beaucoup de monde pour refuser les créances des "pays du club méd"
 – Weber, Stark, Weidmann, Schlesinger, anciens de la Bundesbank, tous en désaccord avec la politique de la BCE
 – Weidmann, président de la Banque centrale allemande invente le concept de sortie furtive repris par les universitaires (ZIN spécialiste de Target)
 – 3 scenarios : 1 possible refus des créances du sud, 2 restitution tous les ans par des titres, 3 échéancier en or
 – Collatéralisation : mise en gage d'un actif en contrepartie des Targets
 – Variations consécutives des cours de l'Euro allemand ou de l'Euro italien ou espagnol
 – La monnaie unique n’est plus unique, c'est la fin de l'union monétaire

C. Apocalypse ou scenario paisible ?
 – Les échanges intra européens perturbés ? Réponse : non
 – Les cas d’une sortie brutale : l'Italie ?
 – Dramatisation politico médiatique
 – La souveraineté ne se partage pas !
 – Et si la Catalogne voulait se doter d'une monnaie ?
 – Sortie de l'Euro et sortie de l'UE
 – La Grèce en question : révélations inédites de Vincent Brousseau
 – Quel sort pour la BCE ?
 – Problème des paiements extérieurs de la zone Euro, la dédolarisation n'est pas pour demain
 – Retour sur le Brexit, comment Theresa May sabote le vote populaire
 – No deal en question : laisser croire que les Anglais ne l'ont pas voulu

Émission "Politique & Eco", animée par Olivier Pichon et Pierre Bergerault.

UE, France : pourquoi combattre ? Avec Pierre-Yves Rougeyron sur TV Libertés.


(0)
131 Vues
0 commentaire
05.2019

Dans le monde politique, la souveraineté continue de faire débat. Nationale, européenne, de gauche, de droite, elle est désormais invoquée par la plupart des partis de l'opposition et souvent au cœur de désaccords au sein des partis eux-mêmes.
Cette émission est l'occasion de faire le point sur ce concept, en compagnie de Pierre-Yves Rougeyron, président du Cercle Aristote et directeur de la publication de la revue Perspectives Libres.
C'est en revenant sur la publicaton récente de Pourquoi combattre ? (Perspectives Libres, 2019), un ouvrage dense et ambitieux qui réunit plus de 70 contributeurs, que le concept de souveraineté est présenté, dans l'optique du rétablissement de la grandeur de la France.

Émission "Le samedi politique", animée par Elise Blaise.

La géopolitique. Avec Pascal Gauchon, Hervé Juvin et Gérard Dussouy chez Alain de Benoist sur TV Libertés.


(0)
220 Vues
0 commentaire
05.2019

Dans ce nouveau numéro des "Idées à l’endroit", Alain de Benoist nous présente les fondamentaux de la géopolitique comme discipline. C'est en compagnie des trois spécialistes Pascal Gauchon, Hervé Juvin et Gérard Dussouy que l'importance et l'actualité de la géopolitique est démontrée.
Ensemble, ils évoquent l'influence des facteurs géographiques sur l'histoire et sur la politique, sur les rapports de force dans l'espace et dans les territoires.

Quand la société n'est pas un marché. Avec Alain de Benoist sur TV Libertés.


(0)
258 Vues
0 commentaire
03.2019

À l'heure où les démocraties illibérales rencontrent un succès croissant, Alain de Benoist décortique une idéologie déclinante -le libéralisme-, mais toujours hégémonique.

A. Le libéralisme : une erreur anthropologique ?
 1. Définition du libéralisme
 2. Une même racine, une même école, le primat de l'individu
 3. La religion des droits de l'homme et du progrès
 4. La société première dans l'histoire, non l'individu
 5. Comment retrouver les anciennes solidarités ou en inventer de nouvelles ?
 6. Un couple maudit : l'Etat-providence et la souveraineté absolue de l'individu
 7. C'est l'Etat moderne qui invente les marchés pour des raisons fiscales
 8. La folie anthropologique du contrat social
 9. Le politique l'emporte sur l'économique et non l'inverse
 10. Les droits subjectifs en question
 11. Le citoyen peut-il se sacrifier pour la patrie ?
 12. Le juste ou le bien ?

B. L'efficacité du marché de l'ordre des moyens, non des fins
 1. Le paradigme de l'homo oeconomicus
 2. Equilibre, ordre spontané, concurrence pure et parfaite
 3. De plus en plus de demande non solvable
 4. Pierre Manent et le refus du libéralisme d'examiner les fins sous l'angle du bien (problème de l'intérêt général)
 5. Pourquoi les sociétés libérales ont-elles du mal à légiférer sur la bioéthique ?
 6. Evocation de Péguy et Bernanos, ce qui est né par l'argent périra par l'argent !
 7. Société de marché ou société du marché.
 8. L'emballement capitaliste de l'argent : illimitation du capitalisme, hybris, démesure…
 9. Suis-je ce que j'ai ou ai-je ce que je suis ?
 10. Le néocapitalisme financier, dévalorisation de la valeur et absence de soubassement réel à la monnaie, le QE et la financiarisation de l'économie
 11. Une banque de la transition écologique ?

C. Libéralisme et démocratie
 1. Crise de la représentation
 2. La démocratie parlementaire représentative dite libérale, deux réalités disjointes désormais
 3. Quand le peuple n'est souverain que le jour des élections
 4. Lisbonne, Brexit les exemples se multiplient
 5. Un homme une voix différent de un citoyen une voix
 6. Le Conseil Constitutionnel et la Cour Européenne des DDH contre les peuples
 7. Les démocraties illibérales à l'est de l'Europe
 8. Le libéralisme est impolitique par nature (Carl Schmitt)
 9. Macron : droite et gauche dépassées par le libéralisme
 10. Ecrasement des partis de gouvernement
 11. Un monde s'efface, les Gilets Jaunes comme manifestation de l'épuisement de la démocratie libérale
 12. Un point de rupture significatif, progressistes contre populistes
 13. Effacement des modes de légitimation du libéralisme (consommation, emploi etc.)
 14. La davocratie (Michel Geoffroy) : la super classe mondiale contre les peuples
 15. Retour du localisme, des nouvelles sociabilités illustrées par les Gilets Jaunes sur les ronds-points
 16. Conservateurs et libéraux désormais en voie de séparation
 17. Les Gilets Jaunes, une répétition générale

Émission "Politique & Eco", animée par Olivier Pichon et Pierre Bergerault.

René Guénon et la Tradition primordiale. Avec Jean-Pierre Laurant, Xavier Accart, David Bisson et Pierre-Marie Sigaud chez Alain de Benoist sur TV Libertés.


(0)
215 Vues
0 commentaire
02.2019

Le métaphysicien René Guénon (1886-1951) est à la fois un auteur célèbre, dont la critique du monde moderne a exercé une influence considérable sur nombre de ses contemporains, et un grand méconnu. Quelle place faut-il lui attribuer dans l'histoire des idées ?
Dans ce nouveau numéro des "Idées à l’endroit", Alain de Benoist s'entretient avec quatre spécialistes de sa vie et de son œuvre, Jean-Pierre Laurant, Xavier Accart, David Bisson et Pierre-Marie Sigaud.