Le théâtre est-il un sport de combat ? Avec Juan Branco, David Ayala et François Bégaudeau au Festival d'Avignon.


(0)
343 Vues
0 commentaire
15.07.2019

Le théâtre est-il toujours au centre de la cité pour y débattre des passions et des enjeux de l'époque ? Entre un théâtre privé et ses priorités économiques qui invitent à la prudence et un théâtre public en attente de subventions, reste-t-il une place pour un engagement politique sans condition sur la scène ?
Juan Branco, David Ayala et François Bégaudeau se demandent, en grands défenseurs des libertés de pensée et d'expression, si le théâtre est encore le bon endroit pour ébranler les certitudes et l'inertie de la société.

Un débat qui s'est tenu au Théâtre de l'Oulle.

Le pouvoir en question. Avec Juan Branco et Michel Onfray sur RT France.


(0)
297 Vues
0 commentaire
05.06.2019

Vivons-nous sous une nouvelle forme de dictature ? Les Gilets jaunes sont-ils le mouvement de révolte qui annonce la révolution à venir ?
Le philosophe Michel Onfray et l'avocat Juan Branco sont réunis pour confronter leur compréhension des logiques de pouvoir aujourd'hui à l'oeuvre en France et, plus largement, dans l'Union européenne.

Émission "Interdit d'interdire", animée par Frédéric Taddeï.

L'illusion de la démocratie en France ? Avec Juan Branco sur ThinkerView.


(0)
537 Vues
0 commentaire
13.03.2019

L'avocat et journaliste Juan Branco nous dresse un réquisitoire contre la politique d'Emmanuel Macron, après l'enquête qu'il a menée auprès d'amis et de proches du président de la République concernant les conditions de son accession à l'Elysée.
Cet entretien est non seulement passionnant, mais aussi exceptionnel, car Juan Branco nous dévoile l'oligarchie française de l'intérieur.
Le gouvernement Macron parviendra-t-il à ses fins, c'est à dire à verrouiller le système de pouvoir en France ?

Contre Macron. Avec Juan Branco à Chateaulin.


(0)
422 Vues
0 commentaire
31.01.2019

Le Macronisme est une nouvelle variante du fascisme, et il nous faudra avoir la plus grande attention à la façon de débrancher ces êtres de nos institutions au moment du changement démocratique nécessaire qu'ils chercheront à éviter à tout prix.
Juan Branco montre comment, dès les premiers jours de son mandat, se dessinait chez Emmanuel Macron une pratique du pouvoir dangereuse pour la démocratie, ancrée dans une histoire politique éloignée des préceptes auxquels sa rhétorique donnait l’impression d’adhérer.

Macron et son Crépuscule. Avec Juan Branco chez Daniel Mermet à Là-bas si j'y suis.


(0)
701 Vues
0 commentaire
21.12.2018

Léché, lâché, lynché. La règle des trois 'L' est bien connue parmi ceux qui connaissent gloire et beauté. C'est ce qui arrive à Emmanuel Macron. Hier, le beau monde des médias le léchait avec ravissement, et voilà qu'aujourd’hui le peuple demande sa tête au bout d'une pique. Le petit prodige est devenu le grand exécré.
Rien d’étonnant, les riches l'ont embauché pour ça, il est leur fondé de pouvoir, il est là pour capter toute l'attention et toutes les colères, il est leur paratonnerre, il est leur leurre, en somme. Tandis que la foule hurle "Macron, démission", ceux du CAC 40 sont à la plage. Un excellent placement, ce Macron. De la suppression de l'impôt de solidarité sur la fortune à la "flat tax" sur les revenus des capitaux, de la baisse de l'impôt sur les sociétés à la loi Travail qui facilite les licenciements, il n'a pas volé son titre de président des riches.
Mais pourquoi lui ? Comment est-il arrivé là ? À quoi ressemblent les crabes du panier néolibéral d'où est sorti ce premier de la classe ? Une caste, un clan, un gang ? Le cercle du pouvoir, opaque par nature, suscite toujours fantasmes et complotisme aigu. Il est très rare qu'une personne du sérail brise l'omerta.
Juan Branco vient de ce monde-là. Avocat, chercheur, diplômé des hautes écoles qui fabriquent les élites de la haute fonction publique, à 30 ans il connaît ce monde de l'intérieur. Sur son blog, il publie en ligne CRÉPUSCULE, une enquête sur les ressorts intimes du pouvoir macroniste et ses liens de corruption, de népotisme et d'endogamie, "un scandale démocratique majeur : la captation du pouvoir par une petite minorité, qui s'est ensuite assurée d'en redistribuer l'usufruit auprès des siens, en un détournement qui explique l'explosion de violence à laquelle nous avons assisté."

Faut-il sauver la Cour Pénale Internationale ? Avec Juan Branco à Aix-en-Provence.


(0)
481 Vues
0 commentaire
20.02.2017

En pleine crise de légitimité, la Cour Pénale Internationale est le fruit de nombreuses critiques, notamment en cause, son action se concentrant sur le continent africain alors qu’aucune enquête n’a par exemple été ouverte pour le cas de la Palestine ou de l’Afghanistan.
Au coeur des enjeux internationaux, la Cour Pénale Pnternationale peut-elle s’affranchir du jeu des grandes puissances afin d’instaurer une réelle justice pénale internationale?
Juan Branco, ancien assistant du procureur à la Cour Pénale Internationale, s’appuie sur son expérience afin de mettre en lumière les limites relatives à son fonctionnement.

Une conférence organisée par l'association Reesah - REseau d'Etudiants Spécialisés en Action Humanitaire.

Défendre Wikileaks et Julien Assange. Avec Juan Branco pour ThinkerView.


(0)
324 Vues
0 commentaire
20.06.2017

"La politique n’est pas un jeu : elle affecte directement les vies humaines au quotidien" : l’avocat de Julian Assange, Juan Branco, revient sur son itinéraire et les leçons qu’il en tire, notamment sur les jeux de dupe de la politique étrangère de la France, du Rwanda à la Syrie et en passant par l’Arabie saoudite et le Qatar.
Il aborde aussi la question de l’état d’urgence, le Comité Invisible, les ZAD et les autres moyens de résistance au système étatique.