La Shoah en Allemagne, chronologie du génocide. Avec Alain Michel pour l'Institut Yad Vashem.


(0)
37 Vues
0 commentaire
22.07.2007

Tout en réaffirmant l'importance de l'idéologie antisémite des nazis, Alain Michel retrace les pressions du Parti, le rôle de la bureaucratie d'Etat, le comportement des élites économiques, intelectuelles et religieuses, les réactions des gouvernements étrangers et l'attitude de la population allemande, laquelle n'était pas nécessairement à l'unisson de la politique officielle.
Dans un second temps, l'historien franco-israélien déroule l'effroyable scénario qui mène à la "solution finale" et à sa mise en œuvre dans l'Europe occupée. Complicité des autorités locales, soutien actif des forces de police, passivité des populations et notamment des élites, mais aussi promptitude des victimes à se soumettre aux ordres dans l'espoir d'améliorer leur sort ou, à terme, d'échapper à l'étau nazi : c'est cette histoire d'une extrême complexité, au comble de l'horreur, qui nous est ici relatée avec grand précision.

La mort d'Ilan Halimi, un crime de notre temps. Avec Morgan Sportès et Adrien Barrot sur France Culture.


(0)
367 Vues
0 commentaire
01.10.2011

Dans son roman Tout, tout de suite, l'écrivain Morgan Sportès retrace l'affaire du gang des barbares. Ces jeunes de la banlieue parisienne avaient choqué l'opinion en assassinant un jeune juif en 2006, aprés l'avoir kidnappé et exigé une rançon à sa famille.
C'est l'interprétation à donner à cette affaire sordide qui est ici en jeu, dans une confrontation avec le philosophe Adrien Barrot.

Émission "Répliques", animée par Alain Finkielkraut.

Octobre 1940 : le statut des Juifs décrypté. Avec Alain Michel pour Herodote.net.


(0)
192 Vues
0 commentaire
01.10.2020

Aux premiers mois de l'Occupation, le gouvernement de Vichy édicte un statut des Juifs. La loi est publiée au Journal officiel le 18 octobre 1940 mais est datée du 3 octobre. Elle vise à dissuader les Allemands d'intervenir dans les affaires intérieures de la France, quelques jours après qu'ils aient publié une ordonnance pour le recensement des juifs en zone occupée.
Ce premier statut des Juifs exclut les Français identifiés comme juifs de la plupart des fonctions publiques et de nombreuses autres professions. En dépit de son aspect scandaleux, il passe à peu près inaperçu. Il est vrai que les Français se confrontent au même moment aux difficultés du quotidien et dans la presse, peu de journaux s'intéressent à la question juive, à l'exception notable du Matin, quotidien collaborationniste et proche des nazis...

La réception internationale de Mein Kampf. Avec Eddy Dufourmont, Claude Markovits, Alexandre Toumarkine et Antoine Vitkine au Mémorial de la Shoah.


(0)
369 Vues
0 commentaire
23.11.2017

Le passage dans le domaine public de Mein Kampf d'Adolf Hitler a suscité de nombreuses polémiques. En Allemagne a été mené un travail d'édition critique. En France, une édition scientifique est en cours. En Inde, au Japon ou encore en Turquie, Mein Kampf a rencontré un très grand succès. Comment expliquer la transposition du document dans des aires culturelles aussi différentes ?
C'est ce à quoi vont tenter de répondre Eddy Dufourmont, maître de conférences à l'université Bordeaux-Montaigne, Claude Markovits, directeur de recherche émérite au CNRS, Alexandre Toumarkine, professeur à l'Inalco et Antoine Vitkine, journaliste et écrivain.

Une conférence animée par Nicolas Patin, maître de conférences à l'université Bordeaux-Montaigne.

La catastrophe allemande. Avec Nicolas Patin à la Nouvelle Action Royaliste.


(1)
303 Vues
0 commentaire
07.05.2014

Ils étaient 1'674 parlementaires représentant l'Allemagne sous la république de Weimar. Ils ont vécu la destruction d'une démocratie éclatante et le triomphe d'un régime politique criminel qui justifia l'invention du mot "génocide". Quelles ont été leurs responsabilités dans ce tournant du siècle ? Comment ces femmes et ces hommes ont-ils traversé la catastrophe allemande ?
Nicolas Patin a longuement étudié les archives allemandes et internationales pour comprendre les parcours de chacune de ces personnalités. Son enquête décrypte les destins atypiques de ces élus du peuple allemand : simples soldats de la Première Guerre mondiale puis militants politiques, martyrs assassinés dans les camps ou bourreaux nazis dominant l’Europe occupée.
Son travail met au jour la terrible conquête des institutions par les nazis et la funeste transformation de la société allemande.

Solitude de Céline. Avec Stéphane Zagdanski pour France Culture.


(0)
353 Vues
0 commentaire
05.2019

"J'ai désiré en finir une bonne fois avec la bêtise qui englue la question Céline. Bêtise des anticéliniens et bêtise des céliniens, cécité de Sartre et bêtise rebattue de Rebatet, bêtise maximale des antisémites et bêtise râleuse des moralisateurs...
On a beaucoup écrit sur l'épineux cas Céline, de très bonnes choses parfois - rarement, qu'on se rassure -, mais il semble que nul n'ait traité la question en adoptant une position fondamentalement littéraire (ni historique, ni universitaire, ni psychanalytique, ni éthique, ni critique), en laissant autrement dit le texte de Céline penser la position spiralée de Céline.
Prenant le parti de laisser le génie de Céline éclairer son propre parcours, j'ai découvert que du Voyage jusqu'à Rigodon, en passant par les pamphlets, Céline a su et a dit quel était son rapport à la question juive. Non point contre, mais face à face. Face à la Bible, et surtout face à Proust.
Lecteur, la guerre est déclarée, il faut choisir ton camp. Non pas : Céline ou les juifs, mais : Céline, les juifs et la littérature, ou bien le reste du monde." Stéphane Zagdanski

Un entretien mené par Christine Lecerf.

Coronavirus, Foresti, Fauré : decryptage. Avec Alain Soral sur ERFM.


(1)
601 Vues
0 commentaire
10.03.2020

L'essayiste et polémiste Alain Soral, bien connu des milieux alternatifs, nous propose un décryptage des derniers événements agitant la société française. Ou quand les contradictions du système dominant deviennent intenables !

Émission "Pourquoi tant de haine ?", animée par Monsieur K.

Des penseurs face à l'Allemagne. Avec Maxime Tandonnet et Michel Grunewald sur France Culture.


(0)
328 Vues
0 commentaire
18.09.2019

Cette émission en deux partie commence par tracer le portrait d'un homme politique majeure de la IIIe République, esprit original et visionnaire, tombé dans l'oubli. Maxime Tandonnet revient sur le parcours politique d'André Tardieu qui dirigea plusieurs gouvernements entre novembre 1929 et mai 1932 et qui, incapable de mener à bien les réformes qu'il estimait nécessaires pour la France face aux périls d'alors, rédigea l'essai Le souverain captif, plus que jamais d'actualité.
La deuxième partie est consacrée au mouvement d'Action française de l'entre-deux-guerres qui eu la particularité de s'opposer radicalement à la fois au "germanisme" et au national-socialisme. Cette vision maurrassienne du nazisme est ce que nous propose de découvrir Michel Grunewald, nourrie des leçons de Fichte prodiguées à la "nation allemande" à l'heure de la domination napoléonienne.

Émission du "Libre Journal des débats", animée par Charles de Meyer.