Malebranche précurseur. Avec Alain Badiou à la Librairie Tropiques.


(0)
900 Vues
0 commentaire
03.10.2013

Alain Badiou présente son séminaire de 1986 sur Malebranche, précurseur cartésien et baroque de la dialectique hegelienne.
Au-delà de l'exceptionnelle qualité stylistique du discours philosophique de Malebranche, en quoi cette esthétique philosophique baroque peut-elle nous gratifier encore aujourd'hui, et nous conduire vers la théorie "moderne" de la phénoménologie du sujet, par la "vision en Dieu".
Une heure de jubilatoire "clarté et distinction", avec évidemment en arrière plan... l'Être et l'événement.

La psychanalyse a-t-elle encore un avenir ? Avec Joëlle Proust et Charles Melman à Répliques sur France Culture.


(0)
1882 Vues
0 commentaire
22.01.2005

Débat soutenu sur l'avenir de la psychanalyse face à l'émergence des neurosciences cognitives qui remettent en cause son statut.

Eloge de la fuite. Avec Henri Laborit sur Radio Libertaire.


(0)
1273 Vues
0 commentaire
31.10.1984

Henri Laborit pose, à la lumière des découvertes biologiques de son temps, la question du libre arbitre, de notre personnalité même.
La politique et la société prennent alors une toute autre dimension.

L'économie immatérielle. Avec René Passet à la Bibliothèque publique d'information du Centre Pompidou.


(0)
538 Vues
0 commentaire
14.01.2013

D’abord dominée par des logiques mécaniste puis énergétique, l’économie est à présent soumise à des forces motrices qui se situent dans le champ de l’immatériel.
Doit-on alors parler de crise -d’un problème à régler pour rétablir une normalité momentanément rompue- ou d’une mutation, c’est-à-dire d’une nouvelle normalité à laquelle on doit durablement s’adapter ? Les principales approches de l’économie qui, à chaque fois, se sont déployées à la suite d'une mutation sont-elles encore pertinentes ?
L’enjeu est considérable : il ne s’agit pas de revenir aux équilibres du passé, mais de construire -et pour cela de comprendre- le monde de l’avenir.

Qui veut contrôler internet ? Avec Jérémie Zimmermann à l'espace Les Champs Libres.


(0)
554 Vues
0 commentaire
02.02.2012

Depuis 15 ans, à mesure qu'internet est devenu l'outil essentiel de nos vies de tous les jours, de la communication et de la participation démocratique, il est également l'objet d'attaques d'envergure. Intérêts industriels transnationaux et gouvernements semblent désormais unis pour tenter de contrôler le net. Quelle est la nature de ces attaques? Quelles sont les conséquences pour nos libertés fondamentales? Comment réagir en tant que citoyen?

Jacques Ellul reçu chez Jacques Chancel sur France Inter.


(0)
994 Vues
0 commentaire
01.10.1980

Jacques Chancel interroge Jacques Ellul sur le versant sociologique et théologique de son oeuvre, afin de mettre en lumière les points de passage entre ces deux mondes d'apparence si opposés.
Emission "Radioscopie".

La nouvelle grille. Avec Henri Laborit sur Radio Libertaire.


(0)
914 Vues
0 commentaire
24.10.1984

Tout le malheur de l'homme vient encore de ce qu'il tourne son agressivité contre ses semblables, dans un but étonnamment puéril, puisqu'il finit toujours par les entraîner avec lui dans sa tombe.
Pourquoi s'acharner à tuer les autres puisque ce sont eux qui sont en nous ? Sans doute parce que nous ne voulons reconnaître le plus souvent la dignité d'Homme qu'à ceux dont la niche environnementale coïncide à peu près avec la nôtre.
Mais il ne nous viendrait jamais à l'idée de rechercher une niche capable de contenir toutes celles présentes aujourd'hui sur la planète...

La pensée de Jacques Ellul. Avec Frédéric Rognon à l'Oratoire du Louvre.


(0)
643 Vues
0 commentaire
08.06.2011

Auteur d’une oeuvre considérable, Jacques Ellul (1912-1994) est cependant resté dans l’ombre toute sa vie.
Critique de la modernité technique à l’époque des Trente Glorieuses, réticent à l’égard des utopies séculières, en dialogue exigeant avec le marxisme lorsque celui-ci, véritable "idéologie dominante", ne souffrait aucune mise en question, confessant sa foi chrétienne quand on ne parlait que de fin de la religion, il ne fit preuve d’aucune complaisance à l’endroit des modes intellectuelles et culturelles.
On le redécouvre aujourd’hui près de vingt ans après sa mort, en se disant qu’il avait peut-être eu tout simplement raison trop tôt, avant tout le monde.
Sa critique de la société technicienne rencontre un écho grandissant dans les milieux écologistes et décroissants, mais aussi auprès de nombre de nos contemporains soucieux de l’avenir de la planète et des générations futures.
Et c'est sa pensée prophétique que nous expose ici Frédéric Rognon.