Vers les Etats-désunis ? Avec David Teuscher pour le Cercle Aristote.


(0)
312 Vues
0 commentaire
12.2019

Les États-Unis sont un exemple de diversité et de pluralité par ses 50 États, dont chacun dispose de ses propres institutions : gouvernement, parlement, lois, etc. Les lignes de fracture de la société américaine sont nombreuses : idéologies, disparités économiques, aires culturelles, divisions ethniques, flux migratoires, ou encore mouvements radicaux. Les États-Unis sont-ils si unis et indivisibles ?
Chercheurs et think tanks ont alors développé le concept de "mégarégions". Ce projet territorial consiste à regrouper des États fédérés autour d'une aire métropolitaine majeure sur une base géographique, économique et culturelle commune, pour répondre aux défis de la société.
David Teuscher propose de repenser la structure des États-Unis par les mégarégions et lignes de fracture en invoquant des cas concrets. Le but est de s'interroger sur l'évolution territoriale du pays en essayant de penser la géopolitique interne des États-Unis confrontée aux facteurs de conflit classiques.

L'Eurasie et l'Europe face aux superpuissances et à l'islam. Avec René Cagnat au Cercle Aristote.


(0)
314 Vues
0 commentaire
02.12.2019

Véritable pivot stratégique, l'Asie centrale sert à René Cagnat de prisme géopolitique pour aborder les points d'actualité brûlants. De la guerre civile tadjike, afghane, pakistanaise, mais aussi yougoslave, à la résistance au contrôle des grandes puissances, en passant par le réveil de l'islam, les hauts et les bas de l'engagement américain, les avatars du triangle Washington-Moscou-Pékin, les migrations présentes et futures ou encore la condition féminine en tant qu'élément de renouveau et de résilience : c'est une image incandescente des incendies planétaires qu'il présente.
On trouvera dans cette conférence la synthèse d'une réflexion étalée sur un demi-siècle, mais aussi la description vivante, aimante et poétique des populations centrasiatiques, Afghans et Ouïghours compris.

Barbarossa, une guerre totale. Avec Jean Lopez sur StoriaVoce.


(0)
481 Vues
0 commentaire
09.2019

Nous sommes le 18 décembre 1940. En cette fin d'année, alors que la France a capitulé depuis six mois, Hitler signe la directive Barbarossa. Ultra-secrète, cette dernière n'est tirée qu'à seulement neuf exemplaires. Elle sera décisive dans l'histoire de la Deuxième Guerre mondiale  puisque, de quelque façon que l'on considère le problème, l'échec de l'opération va enlever à l'Allemagne toute chance de victoire dans le conflit mondial.
Dans un premier temps, Jean Lopez revient sur les origines de cette opération. En effet, ce serait une erreur que d'isoler l'opération Barbarossa en dehors de son contexte historique, de ne pas plonger dans les origines politiques et diplomatiques, idéologiques mais aussi historiques de cet affrontement entre la Russie soviétique et l'Allemagne nazie.
Ensuite, dans un second temps, Jean Lopez s'arrête sur la dimension absolue et totale, de ce conflit. Nous naviguons d'un camp à l'autre et voyons aussi comment cette dimension absolue porte en elle au fond l'échec de l'Allemagne et la victoire russe.

Une émission animée par Christophe Dickès.

Moldavie, la virgule euro-russe. Avec Robert Steuckers et Iurie Roșca pour E&R à Lille.


(0)
286 Vues
0 commentaire
23.03.2019

Ancien vice-Premier ministre de Moldavie, journaliste et éditeur, Iurie Roşca est le principal coordinateur des colloques eurasistes de Chisinau, qu'il présente comme un anti-Davos. Persécuté par les oligarques qui dirigent son pays, il a été menacé en 2018 d'une peine de 7 ans de prison.
C'est en compagnie du géopolitologue belge Robert Steuckers que le rôle de la Moldavie au sein de l'Europe est exposé, de l'antiquité jusqu'aux dissidences anti-mondialistes actuelles.
Un noble combat pour l'indépendance d'un petit pays, également important dans la logique eurasiste d'équilibre des pôles de puissances à l'échelle internationale.

Soral répond sur ERFM !


(0)
1478 Vues
0 commentaire
2019

Après deux ans de questions-réponses en vidéo sur ERTV, l'émission Soral répond revient sous un nouveau format sur ERFM, la radio en ligne et en continu d'Égalité & Réconciliation.
Le principe : les auditeurs qui le souhaitent posent leurs questions sur le répondeur du polémiste qui choisit ensuite les meilleures et y répond.

Pierre-Yves Rougeyron : grand entretien pour le Cercle Aristote.


(1)
387 Vues
0 commentaire
12.2019

Dans ce grand entretien de rentrée, Pierre-Yves Rougeyron revient sur l'actualité politique de la fin de l'année 2019.
Une analyse où les actualités nationale et internationale sont passées au crible de l'intérêt français souverain.

PARTIE 1
1. Cercle Aristote :
 - 00'00 : actualité éditoriale
2. Questions nationales :
 - 07'45 : le voyage d'Emmanuel Macron en Chine
 - 23'45 : la grande braderie industrielle
 - 31'05 : Macron et l'OTAN en état de "mort cérébrale"
 - 42'50 : chasse, entre accidents et lobbys
 - 48'55 : la percée de François Baroin
 - 52'30 : Gaspard Proust
 - 54'15 : Valeurs Actuelles vs. Quotidien

PARTIE 2
3. Questions internationales :
 - 00'00 : C News, le débat Asselineau/Zemmour
 - 12'50 : Ruffin/Macron, les révélations de Juan Branco
 - 17'00 : les élections générales en Grande Bretagne
 - 27'00 : le coup d'Etat en Bolivie
 - 31'00 : l'intervention française au Mali
 - 36'00 : Algérie, l'ingérience de l'UE ?
 - 41'25 : J'accuse, de Roman Polanski
 - 44'10 : l'opposition Bloc élitaire/Bloc populaire ?
 - 49'55 : hommage à TEPA

L'Islam à la conquête de l'Afrique. Avec Bernard Lugan à l'Institut Universitaire Saint Grégoire le Grand à Lyon.


(0)
494 Vues
0 commentaire
11.03.1996

La question des rapports entre l'islam et le continent africain est compliquée et demande a être analysée dans le temps long de l'histoire, estime l'africaniste Bernard Lugan.
Il dresse dans cette conférence le portrait des croyances religieuses présentes sur le continent africain et revient sur les dynamiques historiques qui ont vu plusieurs islams s'imposer, prospérer et s'adapter aux réalités culturelles et ethniques du terrain.
L'islam africain traditionnel, structuré autour des ethnies nordistes anciennement conquérantes ou expansionnistes, est en opposition avec l'islam radical wahhabite qui casse les structures de la chefferie et fabrique une identité africaine arabophone artificielle, extérieure aux hiérarchies traditionnelles.
Quelle est l'avenir de cette religion sur ce continent ?

Un nouvel ordre mondial ? Avec Caroline Galactéros sur TV Libertés.


(0)
300 Vues
0 commentaire
30.11.2019

Où est donc bien passée la feuille de route géopolitique de l'Union Européenne ? Alors que le monde bouge et que les grandes puissances s'imposent, notre continent semble perdre pied.
Au Mali, alors que la France vient de payer le lourd tribut de 13 soldats de la force Barkhane morts au combat, les renforts internationaux sont aux abonnés absents. L'OTAN, jugée par Emmanuel Macron en "état de mort cérébrale", marche à deux vitesses, affublée d'une Turquie qui ne respecte que ses intérêts et ceux de ses alliés plus ou moins avoués.
Les défaites diplomatiques au Proche et Moyen Orient s'enchaînent pour l'UE et particulièrement la France qui naguère avait une véritable influence sur ces zones. A mesure que Paris est évacuée, d'autres puissances prennent pied. La Russie s'est imposée en Syrie et la Chine est déjà sur place pour tirer profit de la reconstruction. Le conflit contre les djihadistes se solde à nouveau par une démonstration criante du manque de clairvoyance des Européens alors même que le terrorisme frappe également sur leur sol.
L'Europe va-t-elle enfin se réveiller, défendre ses intérêts et renouer avec la "realpolitik", ou va-t-elle s'évanouir dans le nouvel ordre mondial ?

Émission "Le Samedi Politique", animée par Elise Blaise.