La révolte des généraux en Algérie en 1962. Avec Dominique Venner sur Radio Courtoisie.


(0)
175 Vues
0 commentaire
26.04.2011

"En Algérie, nous combattions pour nous-mêmes, pour notre droit à un destin, pour notre dignité. Nous combattions pour relever le défi des défaites passées, pour effacer l’humiliation intolérable et la douleur. Nous combattions pour garder notre bien, pour conserver une terre acquise par le droit de conquête, de sang, de sueur et de colonisation. Nous combattions pour défendre sur cette terre, nos berceaux et nos cimetières. Nous combattions pour protéger les nôtres en danger", dit Dominique Venner dans Le Cœur rebelle.
Cinquante ans après les faits, avec le recul que l'on attend de l'historien, il est temps de revenir sur les années fiévreuses de la guerre d'Algérie, évaluer le rôle du général de Gaulle et s'interroger sur le sens que la révolte des généraux a pu avoir.

Émission du "Libre Journal des historiens", animée par Philippe Conrad.

Boris Souvarine, le dernier des Mohicans. Avec Dominique Péju sur France Culture.


(0)
141 Vues
0 commentaire
25.01.1985

Souvarine : ce nom évoque Germinal. Un jeune militant pacifiste et socialiste -Boris Lifschitz- l'emprunte en 1916 à Emile Zola. Devenu Boris Souvarine, il est l'un des principaux acteurs de la fondation du Parti communiste en France (1920). Lénine lui accorde sa confiance et, malgré son "indiscipline", le hisse aux plus hautes instances de l'Internationale communiste.
Pourtant ce jeune révolutionnaire, passionné de culture, est l'un des tout premiers à rompre -en 1924- avec Moscou. Alors commence pour lui une lutte incessante contre la dégénérescence du bolchevisme, le mensonge et l'impérialisme soviétique.
Premier biographe du maître du Kremlin - Staline, aperçu historique du bolchevisme (1935), un ouvrage capital -, il est conduit par son intrépide critique de l'expérience russe à retrouver les fondements moraux de l'action politique.
D'un courage hors du commun, à contre-courant de tous les terrorismes intellectuels, il n'a jamais abdiqué, même face à Trotski qu'il admirait. Ami de Simone Weil qu'il influença, profondément attaché au peuple russe, Boris Souvarine, témoin essentiel dans un siècle marqué par le complicité des totalitarismes nazi et soviétique, a combattu pendant cinquante ans pour une seule cause : la vérité en politique.

Naissance de l'écologie politique en France. Avec Serge Audier aux Rencontres philosophiques de Monaco.


(0)
119 Vues
0 commentaire
07.06.2022

Si l'écologie a pour objectif d'étudier les rapports entre un organisme et le milieu naturel, et se donne à cette fin les outils d'une science, elle ne peut ignorer les facteurs qui influent sur ces rapports complexes, lesquels ne sont pas "naturels" mais tiennent à des données sociales, culturelles, économiques, politiques. Aussi, de l'intersection de l'écologie et des sciences sociales ou économiques, est née l' "écologie politique", terme forgé en 1935 par le physiologiste américain Frank Thone mais utilisé surtout à partir des années 70.
En France, différentes tendances peuvent être observées, que Serge Audier présente ici par l'intermédiaire de trois de ses principaux représentant : Bertrand de Jouvenel, Bernard Charbonneau et André Gorz.

Les colonels grecs : un printemps perdu et 7 ans de malheur. Avec Denis Langlois sur France Inter.


(0)
111 Vues
0 commentaire
02.10.2018

Dans la nuit du 21 avril 1967, Athènes bascule : trois officiers de l'armée de terre accompagnés de quelques centaines de soldats s'emparent de la ville. Les responsables politiques sont arrêtés, et les institutions verrouillées : en quelques heures, un régime autoritaire s'installe. Des milliers de grecs sont emprisonnés et le pays sombre dans la terreur.
Les responsables du coup d'État s'appellent Pattakos, Makarezos et Papadopoulos, un brigadier et deux colonels. De leur grade dans l'armée naîtra le nom du régime : la dictature des colonels. Leur règne va durer 7 ans, 7 longues "années de pierre". Il faudra attendre 1974 et une crise avec Chypre pour que le pouvoir bascule et que la démocratie se réinstalle.
Alors, comment ces colonels ont-ils réussi à prendre le pouvoir ? Qui les a soutenu ? Et surtout... comment la résistance s'est-elle manifestée ?

Émission "Affaires sensibles", animée par Fabrice Drouelle.

Maurice Barrès, le prince de la jeunesse. Avec Jérémy Baneton pour Ego Non.


(0)
125 Vues
0 commentaire
12.2023

Maurice Barrès est un grand nom de la littérature française ainsi que du nationalisme moderne. Pourtant, si son importance fut considérable dans l'histoire des idées, son aura a fortement faibli et il n'est plus beaucoup lu de nos jours. On le réduit trop souvent à quelques étiquettes convenues voire infâmantes afin de mieux le disqualifier et de se dispenser d'aller voir de plus près. Pourtant, loin d’être un doctrinaire dépassé, le symbole vieilli d'un passé lointain, Maurice Barrès fut avant tout un homme libre, dont l'énergie, le chagrin ou la quête d'absolu consonnent encore largement à notre époque avec nos propres interrogations.
Or, tel est justement ce que tente de mettre en évidence Jeremy Baneton dans un petit essai consacré à l’écrivain lorrain : Maurice Barrès, le prince de la jeunesse, (2023, Nouvelle Librairie). L'occasion de revenir, en sa compagnie, sur les grands événements de la vie de Barrès ainsi que sur ses grandes interrogations philosophiques et politiques.

 - 0'00'00 : Introduction
 - 0'18'41 : Première partie - Le culte du Moi
 - 0'22'07 : Une jeunesse lorraine
 - 0'27'14 : Arrivée à Paris et influences littéraires
 - 0'32'20 : Sous l'oeil des barbares
 - 0'49'42 : L'égotisme barrésien
 - 0'52'40 : Le passage de l'absolu au relatif
 - 0'59'30 : Le passage du Moi au Nous
 - 1'06'15 : Jules Soury
 - 1'12'47 : L'aventure boulangiste
 - 1'24'46 : L'ennemi des lois
 - 1'32'58 : Seconde partie - Barrès et le nationalisme
 - 1'39'39 : L'affaire Dreyfus
 - 1'47'28 : Les Déracinés
 - 2'05'01 : Une doctrine sociale pour le nationalisme ?
 - 2'16'27 : Maurras et Barrès
 - 2'33'21 : Les bastions de l'est et l'Allemagne
 - 2'39'26 : Les diverses familles spirituelles de la France
 - 2'40'33 : La colline inspirée
 - 2'46'14 : Un jardin sur l'Oronte
 - 2'48'56 : Conclusion et conseils de lecture

Un entretien mené par Antoine Dresse.

Le socialisme de tradition française, entre révolution et contre-révolution. Avec David L'Epée pour l'Action Française à Strasbourg.


(0)
128 Vues
0 commentaire
19.11.2022

Proudhon, les socialistes utopiques, les insurgés de la Commune, les syndicalistes révolutionnaires, Georges Sorel, Édouard Berth, Georges Valois et bien d’autres ont constitué les jalons d’un socialisme français, un socialisme enraciné en lutte contre la transformation du monde opérée par la bourgeoisie.
Une histoire riche qu'exhume avec bonheur l'intellectuel indépendant David L'Épée, collaborateur régulier des revues Éléments et Rébellion et rédacteur en chef de la revue Krisis.

Pierre-Yves Rougeyron : grand entretien pour le Cercle Aristote.


(0)
159 Vues
0 commentaire
17.01.2024

Dans ce grand entretien, Pierre-Yves Rougeyron revient sur l'actualité politique du mois de janvier de l'année 2024.
Une analyse où les actualités nationale et internationale sont passées au crible de l'intérêt français souverain.

La Suisse au XXIe siècle. Avec Nicolas Dépraz pour le Cercle Aristote.


(0)
110 Vues
0 commentaire
12.2023

Quelle vision stratégique pour la Suisse au XXIe siècle ? C'est avec cette cette en tête que Nicolas Depraz est allé à la rencontre d'experts et personnalités du monde économique, académique ou médiatique suisse afin de mieux comprendre la situation actuelle du pays et de proposer des pistes de réflexion pour redonner à la Confédération les moyens de son autonomie, de son indépendance et de sa souveraineté.

Un entretien mené par Pierre-Yves Rougeyron.