Les Cristeros : la tragédie mexicaine. Avec Alain Sanders sur Radio Courtoisie.


(0)
869 Vues
0 commentaire
17.06.2014

Entre 1926 et 1929, le Mexique connaît une révolution dans la révolution (1910-1940) : la rébellion des Cristeros. Dans sa volonté de transformer la société, l'État, sous la présidence Calles, agresse frontalement l'Église catholique qui réagit en suspendant le culte. L'État ferme alors les églises, interdit le culte privé et la distribution des sacrements.
S'agit-il d'un énième épisode d'un conflit séculaire entre deux vieux adversaires, d'une diversion idéologique dans un contexte économique difficile, alors que plane la menace d'un nouveau bras de fer avec l'encombrant voisin américain ?
Quoi qu'il en soit, l'épisode débouche sur un fait totalement inattendu : le peuple, blessé dans ses convictions les plus profondes, à bout de patience après avoir épuisé tous les moyens légaux de résistance, se soulève au nom du Christ-Roi (Cristo Rey). Malgré une répression impitoyable, non seulement l'insurrection ne s'éteint pas, mais elle se structure et se développe. L'État se découvre dans une impasse. Il en sort grâce à la médiation américaine : en 1929, le culte reprend, les Cristeros déposent les armes. Mais le bilan humain est tragique : plus de deux cent mille morts, combattants des deux camps et civils, des centaines de milliers de Mexicains ont fui leur pays. Une chape de plomb tombe alors sur l'événement, que l'histoire officielle va s'appliquer à oublier...

Souvenirs. Avec Maurice Bardèche sur Radio Courtoisie.


(0)
856 Vues
0 commentaire
08.03.1993

Au travers des livres "Souvenirs" et "Suzanne et le taudis", Maurice Bardèche nous raconte le parcours qui a été le sien, des souvenirs de l'enfant provincial aux déboires d'un homme qui avait le malheur de professer des idées qui déplaisaient au puissants du moment.

Emission du Libre journal d'Anne Brassié.

L'information limite-t-elle la liberté de penser ? Avec Christian Harbulot, Dimitri Kochko, Bernard Wicht, Frédéric Pichon, Patrick Berberis et Stéphane Gaudin à l'Ecole de guerre économique.


(0)
885 Vues
0 commentaire
20.06.2014

Le but de la table ronde est de se poser un certain nombre de questions :
 1. que devient l'usage créatif de l'information aujourd'hui, depuis la naisance des média ?
 2. que penser de l'affaiblissement des discours de référence ?
 3. quelle est l'attitude des militaires face à la guerre de l'information ?
 4. quels sont les avantages informationels du "faible" ?
Les différents intervenants viennent partager leurs expériences de journaliste, blogueur ou chercheur dans leur rapport aux média et viennt révéler les enjeux liés à la création et à la diffusion de l'information.

Choc et simulacre. Avec Michel Drac interrogé par Franck Abed.


(0)
1272 Vues
0 commentaire
01.09.2010

Une discussion consacrée aux différentes stratégies de domination mises en oeuvre au sein du "camp occidental" ainsi qu'au concept-clef de "Choc des civilisations", autour duquel elles s'articulent toutes.

Big Buziness avec Hitler. Avec Jacques Pauwels au Cercle Henri Barbusse.


(0)
996 Vues
0 commentaire
02.04.2013

Hitler a comblé les attentes qu’industriels et banquiers avaient placées en lui. En effet, il réalisa tous les points importants de leur "programme" plus diligemment, plus complètement et plus impitoyablement qu’ils n’auraient pu ou osé le faire eux-mêmes.
En outre, à l’issue de douze années d’une dictature nazie dont ils avaient pourtant été les parrains, banquiers et industriels rejetteraient tous les crimes sur le dos d’Hitler et plaideraient pieusement "non coupables".
Jacques Pauwels, par cette histoire qu'il nous rappelle de façon très documentée, est de ceux dont l’élite économique ne souhaite pas entendre parler.

Achever Clausewitz. Avec René Girard à l'espace Bernanos, à Paris.


(0)
838 Vues
0 commentaire
17.10.2007

Observateur des campagnes napoléoniennes, Clausewitz a compris la nature de la guerre moderne : les termes de "duel", d'"action réciproque" ou de "montée aux extrêmes" désignent un mécanisme implacable, qui s'est depuis imposé comme l'unique loi de l'histoire.
Loin de contenir la violence, la politique court derrière la guerre : les moyens guerriers sont devenus des fins.
René Girard fait de Clausewitz le témoin fasciné d'une accélération de l'histoire. Hanté par le conflit franco-allemand, ce stratège éclaire, mieux qu'aucun autre, le mouvement qui va détruire l'Europe.
"Achever Clausewitz", c'est lever un tabou : celui qui nous empêchait de voir que l'apocalypse a commencé. Car la violence des hommes, échappant à tout contrôle, menace aujourd'hui la planète entière.

Le livre est présenté sous forme d'un entretien conduit par Benoît Chantre.

L'Afghanistan et l'Asie centrale. Avec le Colonel René Cagnat au Cercle Aristote.


(0)
784 Vues
0 commentaire
17.12.2012

René Cagnat est un des meilleurs experts français de l’Asie centrale, qu’il présente au travers de sa conférence comme un chaudron toxique, voire explosif.
Il détaille d’abord le microcosme fébrile des acteurs pour ensuite expliquer, grâce à sa connaissance du terrain, les influences croisées des différents acteurs régionaux ou internationaux (USA, Russie, Chine, islamisme).
Sa condamnation est sans appel : l’Asie Centrale et l’Afghanistan subissent l’influence déstabilisatrice de la présence occidentale dans toute la région...

Balkans 1999-Ukraine 2014 : l'Europe d’une guerre à l’autre. Avec le colonel Jacques Hogard et Jean-Michel Vernochet au Cercle Aristote.


(0)
742 Vues
0 commentaire
22.09.2014

"L'europe, c'est la paix!", disait l'autre. La guerre en Serbie il y a une quinzaine d'année, et le conflit actuel en Ukraine sont là pour contredire ce slogan benêt qui sert d'étendard aux européistes de tous poils.
Le colonel Jacques Hogard et le géopoliticien Jean-Michel Vernochet croisent leurs analyses pour nous aider à comprendre le rôle omniprésent de l'OTAN, structure impériale américaine qui ne cesse de s'ingérer dans les affaires politiques du vieux continent, qu'elle considère comme sa chasse gardée.
Une leçon de realpolitik qui devrait nous ouvrir les yeux.