Europa, Eurasia ? Identité et géopolitique du grand espace continental. Avec Robert Steuckers sur Méridien Zéro.


(0)
608 Vues
0 commentaire
02.02.2018

À l'occasion de la sortie de la trilogie Europa aux éditions Bios, Robert Steuckers est invité à faire le point sur les origines et le destin de notre continent.
L'occasion de revenir sur son parcours personnel qui l'a amené à réfléchir en profondeur à notre identité.

Émission "La méridienne", animée par Pascal Lassalle.

Le nationalisme révolutionnaire : perspectives entre tradition et modernité. Avec Gabriele Adinolfi à l'Arcadia à Strasbourg.


(0)
409 Vues
0 commentaire
13.01.2018

L'histoire du nationalisme-révolutionnaire doit permettre de comprendre la nécessité et l'urgence de la mise en oeuvre du programme de combat suivant, tel qu'exposé par Gabriele Adinolfi :
 1. Donner de la profondeur aux identités claniques
 2. Construire autour de soi des autonomies économiques-sociales, locales et répandues
 3. Porter l'assaut corporatif, concret et direct, à la machine capitaliste en Europe
 4. Affirmer l'idée nationaliste-révolutionnaire européenne, allant à la conquête des élites, au cours du processus de constitution de l'Europe favorisé par les frictions avec les USA
Une vision d'avenir pour un continent qui a encore son mot à dire...

L'esprit et l'humour sont à droite ! Avec Papacito sur Patriote Info.


(0)
2350 Vues
0 commentaire
26.03.2018

Papacito, fondateur et animateur du site fdp de la mode, co-réalisateur de bande dessinée en partenariat avec le dessinateur Marsault, vient nous parler de son projet, de son parcours et de sa vision de la situation actuelle.
C'est le Bud Spencer de la punchline, une sorte de Pablo Escobar dans la peau d’un narboïde... et ça déménage !

Émission "Libéré sur parole", animée par Tepa.

Histoire et tradition des Européens. Avec Dominique Venner sur Radio Courtoisie.


(0)
638 Vues
0 commentaire
21.03.2002

Le livre de Dominique Venner Histoire et traditions des Européens : 30 000 ans d'identité est né des interrogations d'un historien témoin de son temps. Il répond dans un esprit neuf aux questions que se posent les Français. Qu'est-ce que la France ? Qu'est-ce que l'Europe ? Que sommes-nous et où allons-nous ?
Pour Dominique Venner, l'Europe n'est pas née du traité de Maastricht. Elle est issue d'une communauté de culture qui remonte à la plus lointaine préhistoire. Elle se définit comme une civilisation très ancienne, tirant sa richesse de ses peuples constitutifs, d'une même histoire et d'un même héritage spirituel qu'il a souvent fallu défendre.
Revenir aux sources, tel est donc l'objet de cette démarche qui se veut une métaphysique de l'histoire. On y découvrira ce que nous avons en propre depuis les poèmes homériques, les légendes celtes et nordiques, l'héritage romain, l'imaginaire médiéval, l'amour courtois… On y suivra la quête de notre tradition européenne authentique, une façon d'être unique devant la vie, la mort, l'amour et le destin.

Émission "Les trésors en poche", amimée par Anne Brassié.

Le Procès de l'Europe. Avec Jean-François Mattéi sur Enquête&Débat.


(0)
991 Vues
0 commentaire
30.04.2011

Jean-François Mattéi étend le concept d' “Europe” à tous les pays où les européens ont émigré de façon massive (notamment les Etats-Unis), voire aux pays utilisant des outils conceptuels européens (comme le Japon ou la Chine).
Selon sa définition, depuis le 15e siècle, aucune invention n’a été réalisée en dehors de l' "Europe”. Pour lui, l’Europe, sous-tendue par une pensée messianique, incarne l'accès à l'universel et ne saurait accepter d'être culpabilisée pour son passé (colonial par exemple), aucune autre civilisation n'ayant autant apporté au monde.

Silvia Federici et l'essor du patriarcat moderne. Avec Julien Guazzini et Pablo Arnaud sur Radio Libertaire.


(0)
455 Vues
0 commentaire
2017

La traduction récente de Caliban et la sorcière de Silvia Federici aux éditions Entremonde/Senonevero est l'occasion, premièrement, de présenter cette oeuvre au public francophone et, deuxièmement, de faire l'histoire de l'émergence du patriarcat moderne et de "l'accumulation primitive" d'éléments constitutifs du patriarcat capitaliste
Après une présentation de l'édition française du livre et de Silvia Federici sont présentées les grandes thèses de l'ouvrage : écrasement des révoltes millénaristes des paysans aux 14e-15e siècles puis contre-révolution des groupes dominants (prise de contrôle de la reproduction, réification idéologique du corps, chasse aux sorcières meurtrière, enclosures, première colonisation et enfin criminalisation de la contraception, de l'avortement, de l'infanticide et de la prostitution).
S'en suit une discussion critique autour des problèmes de rigueur historique, de périodisation du capitalisme (absence de conceptualisation de l'Ancien Régime comme société distincte du féodalisme et du capitalisme), du "patriarcat salarié", de définition du capitalisme, d'espace d'émergence du capitalisme, de lien entre capitalisme et première colonisation, de lien entre "l'accumulation primitive" historique et des phénomènes contemporains, de lien entre enclosures et chasses aux sorcières et enfin d'idéologie altercapitaliste des communs.

Émission "Sortir du capitalisme", animée par Armel Campagne.

Le fascisme au XXe siècle. Avec Pierre Milza à l'Université de tous les savoirs.


(0)
816 Vues
0 commentaire
02.11.2000

Notre continent a été le berceau des totalitarismes, et en particulier du fascisme, cette idéologie qui, rapprochant dans leur commune hostilité aux idéaux de la démocratie libérale des individus et des groupes venus de l'ultra-droite et de l'ultra-gauche, a donné naissance entre les deux guerres à des régimes visant au formatage des individus sur un modèle unique, à la déification de la nation et à l'impérialisme guerrier.
En quoi cette idéologie et ces régimes se distinguent-ils des autres formes de rejet de la démocratie libérale dont notre siècle a vu la prolifération ? Pourquoi se sont-ils développés à un moment où les idéaux démocratiques paraissaient devoir s'imposer aux sociétés industrialisées ? Ces dernières se trouvent-elles ou non menacées par l'émergence d'un "néo-fascisme", qui, entre autres, se nourrirait des craintes suscitées par la mondialisation ? Telles sont les questions auxquelles cette conférence se propose de répondre.

Une Europe incomprise : la Hongrie et le groupe de Visegrad. Avec Yann Caspar pour Le club du Mercredi à Nancy.


(0)
464 Vues
0 commentaire
31.01.2018

Juriste de formation, franco-hongrois, Yann Caspar nous détaille les spécificités historiques et politiques d'Europe centrale afin que nous puissions comprendre les raisons profondes du conflit opposant l'Union européenne au groupe de Visegrád.
Cette conférence s'inscrit dans la réflexion européenne qui entoure les peuples d'Europe centrale et d'Europe de l'Est. En effet, les dernières actualités de l'Union Européennes et du groupe de Visegrad marquent une fracture nette entre les peuples de l'Ouest et de l'Est quant au traitement des migrants. Le traitement, et la présentation médiatique, de Viktor Orban illustre parfaitement cette incompréhension.
Yann Caspar se livre à une analyse détaillée des impératifs des pays d'Europe Centrale, et du prisme idéologique qui dicte leurs actions. Un éclairage intéressant, au moment où l'attirance pour ces pays progresse et où l'Union européenne est de plus en plus contestée, notamment en France via les mouvements populistes, souverainistes et de gauche radicale.