L'effacement du politique. Avec Pierre Le Vigan au Cercle Aristote.


(0)
637 Vues
0 commentaire
23.06.2014

De nombreux travaux paraissent pour identifier les causes de la crise de l’idée européenne, mais peu d’entre eux creusent le sujet jusqu’à la racine, comme le dernier livre de Pierre Le Vigan. Celui-ci est d'ailleurs sous-titré "La philosophie politique et la genèse de l’impuissance européenne".
Parmi les causes de cette impuissance, l'auteur pointe les "belles idées" qui tournent au cauchemar car mal interprétées : liberté, égalité, morale, droits de l’homme, démocratie, etc. Pis, l’Europe ne s’aime pas et pratique le déni – quand ce n’est pas la haine de soi : "On préfère tout ce qui n’est pas nôtre. Chacun y plante et cultive ses croyances. Toutes les diversités sont bonnes sauf celles d’Europe."
A force de se penser seulement en termes économiques, celle-ci est devenue une simple zone marchande, informe et fluide, un néant (et un nain) politique : "Impuissante à vouloir, impuissante à se vouloir." Oui, la crise européenne est d’abord une crise d’identité. Les responsables ? Pierre Le Vigan rappelle les propos de Pierre-André Taguieff, pour qui l’Europe est "gouvernée par des super-oligarques, caste d’imposteurs suprêmes célébrant le culte de la démocratie après en avoir confisqué le nom et interdit la pratique".
D’où l’urgence de retrouver la voie du politique et de la puissance. Comment ? Certainement pas en s’identifiant à un Occident de plus en plus caricatural. Pierre Le Vigan penche pour une Europe impériale (mais non impérialiste), seule capable de faire face aux géants que sont les Etats-Unis et la Chine.
Dense, d’une grande clarté et d’une érudition sans faille, le travail de Pierre Le Vigan, qu'il présente pendant cette conférence, sera appelé à faire date.

La Grande Séparation : pour une écologie des civilisations. Avec Hervé Juvin sur Radio Courtoisie.


(1)
1444 Vues
1 commentaire
13.11.2013

Un large accord existe désormais sur la nécessaire préservation de la biodiversité.
Mais qu'en est-il de la diversité humaine ? Et de la diversité des cultures ?
Hervé Juvin nous invite, en grand voyageur, à sauver les différentes manières d'être homme, aujourd'hui laminées par une mondialisation se résumant à un développement économique aveugle et à l'indifférenciation juridique.

Les droits de l'homme sont-ils vraiment universels ? Avec François Jullien à la Bibliothèque nationale de France.


(0)
899 Vues
0 commentaire
04.06.2008

Une réflexion sur les droits de l'homme, et plus spécifiquement la notion d'universel opposée à l'universalisme.
En effet, le concept d'universel est d'abord apparu en Europe, et plus spécifiquement en Grèce dans le domaine de la science, sous l'Empire Romain pour le rapport au droit et à la citoyenneté (212, Edit de Caracalla) et finalement par le christianisme dans le domaine du salut et de la morale.
Dans quelle mesure les droits de l'homme peuvent-ils alors prétendre à l'universel ?

Faut-il sauver la Ve République ? Avec Frédéric Rouvillois, Philippe Lauvaux et Anne-Marie Le Pourhiet à l'association Les Epées.


(0)
957 Vues
0 commentaire
02.12.2008

La construction européenne induit une délégation de nombreuses compétences qui étaient auparavant assumées par l'état national.
Avec la récente réforme des institutions, quel sort préparons-nous à notre vieille république gaullienne ?

Entretien avec Alain de Benoist par E&R Aquitaine.


(0)
1112 Vues
0 commentaire
02.2014

Aiguillé par de nombreuses questions précises et variées, Alain de Benoist revient sur son parcours intellectuel et aborde la question des religions, de la tradition, mais aussi de l’économie et de l’évolution des sociétés occidentales modernes.
Un moment délicieux et passionnant en compagnie d'un homme ayant voué sa vie au combat intellectuel.

Comment penser la crise de l'Occident ? Avec Alexandre Del Valle et Paul-François Paoli au Cercle Aristote.


(0)
850 Vues
0 commentaire
07.04.2014

Notre aire culturelle est victime des méfaits d'une véritable "arme de destruction massive" : le virus de la culpabilisation collective.
Cette culpabilisation pathologique qui sape les fondements mêmes de nos sociétés ouvertes, est aux antipodes de la saine capacité à s'autocritiquer, car loin d'aider les peuples à tirer les leçons du passé, elle est fondée sur la haine de soi et attise celle de l'Autre à notre endroit.
Comment notre matrice humaniste a-t-elle pu dégénérer, en moins de trois siècles, en une logique hygiénique et mortifère ? Où faut-il trouver la raison de notre échec métapolitique ?
La survie géopolitique des nations occidentales dans le nouveau contexte multipolaire passe par leur capacité à substituer à leurs prétentions universalistes, souvent contre-productives, un recentrage stratégique et une réappropriation de leur identité propre.

La littérature et l'engagement. Entretien avec Alain Soral sur Independenza webtv.


(1)
887 Vues
0 commentaire
11.06.2011

Alain Soral revient -entre autres- sur le rôle de l'écrivain de combat et sur la thématique de l'engagement en littérature, suite à la sortie de son livre synthétique "Comprendre l'Empire".

Faut-il redécouvrir le vrai sens de la politique afin de préserver nos diversités ? Avec Hervé Juvin sur France Culture.


(0)
741 Vues
0 commentaire
16.10.2013

Hervé Juvin, défenseur de la diversité des cultures du monde, porte un projet d' "écologie des civilisations" voulant prévenir la disparition de l'Autre.
Cet Autre, en effet, a la fâcheuse tendance à se transformer en Même sous les coups de boutoir de la mondialisation économique et culturelle.
C'est parce que le déracinement et le nomadisme généralisés sont en train de détruire la diversité du monde que nous nous devons de réagir !

Emission "Les matins", animée par Marc Voinchet et Brice Couturier.