L'illusion du bloc bourgeois. Avec Stefano Palombarini au Centre Cournot.


(0)
402 Vues
0 commentaire
27.04.2017

La crise politique française entre dans sa phase la plus aiguë depuis plus de trente ans, avec l'éclatement des blocs sociaux traditionnels, de gauche et de droite. L’éloignement des partis "de gouvernement" des classes populaires semble inexorable; il laisse sur la touche, d’un côté, artisans, commerçants et petits entrepreneurs déçus par la timidité des réformes de la droite libérale et, de l’autre, ouvriers et employés hostiles à une unification de l'Europe des marchés à laquelle le parti socialiste reste attaché.
La présidence Hollande est de ce point de vue moins une anomalie que l'échec définitif des tentatives de concilier la base sociale de la gauche et la "modernisation" du "modèle français". Ce projet se prolonge désormais par la tentative d'édifier un "bloc bourgeois" fondé sur la poursuite des "réformes structurelles", destinées à dépasser le clivage droite/gauche par une nouvelle alliance entre classes moyennes et supérieures.
L'émergence, en réaction, d'un pôle "souverainiste", coexiste avec les tentatives de reconstruire les alliances de droite et gauche dans un paysage politique fragmenté.
L’avenir du "modèle français" dépend de l'issue d'une crise politique qui n'est donc pas liée à des querelles d'appareils et encore moins de personnes, mais à la difficulté de former un nouveau bloc dominant.
Elle est loin d'être terminée.

Une intervention qui prend place dans le séminaire "Une lecture macroéconomique de la crise politique française".

Face à Macron, recomposition du clivage droite-gauche ? Avec Pierre-Yves Rougeyron et Thibault Isabel au Cercle d'Artagnan à Lille.


(0)
524 Vues
0 commentaire
26.03.2018

L'élection d'Emmanuel Macron nous a été présentée comme la fin des anciennes références politiques et des anciens clivages. Qu'en est-il réellement ?
Emmanuel Macron est-il le président "pragmatique" présenté par les médias ? Quelles visions du monde se cachent derrière ce phénomène politique majeur ?
Pour en débattre, le Cercle d'Artagnan reçoit Thibault Isabel, rédacteur en chef de la revue KRISIS, et Pierre-Yves Rougeyron, fondateur du Cercle Aristote et directeur de la revue Perspectives libres.

Droite, gauche : d'où vient cette distinction ? Avec Arnaud Imatz, Jean-Louis Harouel et Guillaume Bernard sur Radio Courtoisie.


(0)
447 Vues
0 commentaire
18.10.2017

Depuis quelques années, toutes les enquêtes d'opinion concordent pour montrer qu'aux yeux d'une majorité de français, le clivage droite-gauche est de plus en plus dépourvu de sens.
Mais qu'en est-il du point de vue de l'histoire des idées ? L'adoption d'un point de vue essentialiste permet-il de rendre compte de la richesse des expériences politiques dans l'histoire ? A contrario, l'approche historique et relativiste nous permet-elle de réellement comprendre les enjeux autour de ces notions qui ont, tant bien que mal, structuré notre imaginaire politique récent ?

Émission du "Libre Journal des débats", animé par Charles de Meyer.

La droite et la gauche française sont-elles finies ? Avec François Bousquet au Cercle du Bon Sens.


(0)
489 Vues
0 commentaire
30.11.2017

Comment peut-on penser le clivage droite-gauche, clivage structurant de la politique française s'il en est ? Laquelle, des approches fontionnaliste, historiciste et essentialiste est la plus appropriée pour comprendre la persistance et les changements de ces deux notions ?
François Bousquet, rédacteur en chef de la revue "Éléments", journaliste, politologue, éditeur et écrivain, aborde ces questions de front.

La déferlante conservatrice. Avec Frédéric Rouvillois au Cercle Pol Vandromme à Bruxelles.


(0)
545 Vues
0 commentaire
07.12.2017

Alors qu'Emmanuel Macron et son mouvement "En Marche" incarnent le progressisme jusqu'à la caricature, la sortie récente du Dictionnaire du conservatisme arrive à point nommé pour organiser la résistance.
Car le conservatisme, qui évoque des hommes comme des valeurs, des moments historiques comme des institutions, des perspectives futures comme des mythes, est divers mais cohérent : à la fois éternel et actuel, pensée qui structure face au monde de l'éphémère et du relatif, opposant d'indispensables certitudes à la désagrégation moderne.

Une conférence animée par Pascal Eysseric.

Mais que pense la Nouvelle Droite ? Avec Alain de Benoist sur Radio Vraiment Libre.


(0)
858 Vues
0 commentaire
17.05.2006

Alain de Benoist, qu'on a longtemps présenté comme le chef de file de la "Nouvelle Droite", reste aujourd'hui mal connu.
Intellectuel atypique, qui a toujours voulu être fidèle à la pensée critique, il appartient au petit nombre des penseurs français étudiés à l'étranger.
Retour sur son parcours et son travail d'intellectuel avec cette émission qui lui est consacrée.

Union des droites, union des souverainistes : quel avenir pour le camp national ? Débat entre Pierre-Yves Rougeyron et Gabriel Melaïmi au Cercle Souveraineté et Identité toulousain.


(0)
473 Vues
0 commentaire
07.11.2017

Après l'élection d'Emmanuel Macron, l'union des souverainistes est-elle aujourd'hui possible, au-delà des étiquettes de droite et de gauche ?
Pierre-Yves Rougeyron, président du Cercle Aristote et de la revue Perspectives Libres, débat sur l'avenir du camp national avec Gabriel Melaïmi, ex-directeur de campagne de Julien Aubert pour la présidence des Républicains et ancien vice-président des Jeunes de la Droite Populaire au sein de l'UMP.

Notre ennemi, le capital. Avec Jean-Claude Michéa à la Comédie du livre de Montpellier.


(0)
637 Vues
0 commentaire
19.05.2017

"Il est aujourd’hui plus facile d’imaginer la fin du monde que celle du capitalisme."
Avec Notre ennemi, le capital, le philosophe Jean-Claude Michéa poursuit son travail de clarification et de démolition entrepris avec des livres aussi importants que Orwell, anarchiste Tory, L’Empire du moindre mal ou La Double Pensée.
Mais est-il encore possible de "rassembler la grande majorité des classes populaires autour d’un programme de déconstruction graduelle du système capitaliste" ?

Une rencontre animée par Régis Penalva.