Pierre-Yves Rougeyron : grand entretien pour le Bréviaire des Patriotes.


(0)
712 Vues
0 commentaire
12.2014

Au travers de cet entretien du mois de décembre 2014, Pierre-Yves Rougeyron revient sur les sujets qui font l'actualité, et tente de délivrer des analyses qui s'expliquent par les tendances lourdes qui agitent notre époque.
De l’affaire des crèches à la question de la laïcité, du problème de la souveraineté aux débats sur les formes politiques (républicanisme, monarchie), de l'hypothétique remigration à la question géopolitique de la reprise des relations États-Unis/Cuba, Pierre-Yves Rougeyron nous dresse un tableau de l'état de la France et du monde.

Les forces armées en démocratie. Avec Etienne Chouard et Laurent Henninger au Palais de Tokyo à Paris.


(0)
930 Vues
0 commentaire
07.06.2014

Quelle est la place d’une armée dans une vrai démocratie ? D'ailleurs, a-t-on réellement besoin d’une armée ? Si oui, comment le peuple peut-il contrôler cet organe de pouvoir qui a eu de cesse de s'autonomiser dans l'histoire récente ?
Etienne Chouard et Laurent Henninger (historien de la guerre) débattent de ces questions lors d’une rencontre qui introduisait un atelier constituant sur le même thème : avec quels mots un peuple peut-il à la fois instituer des forces armées pour le défendre, et s’en protéger ?
Par ailleurs, le sujet de la sécurité informatique (qui intéresse également les armées et les états pour surveiller, espionner et contrôler les peuples) est abordé en fin de conférence.

Faut-il sauver la Ve République ? Avec Frédéric Rouvillois, Philippe Lauvaux et Anne-Marie Le Pourhiet à l'association Les Epées.


(0)
945 Vues
0 commentaire
02.12.2008

La construction européenne induit une délégation de nombreuses compétences qui étaient auparavant assumées par l'état national.
Avec la récente réforme des institutions, quel sort préparons-nous à notre vieille république gaullienne ?

Vive le populisme ! Avec Antoine Chollet au Club 44 à la Chaux-de-Fond.


(0)
901 Vues
0 commentaire
29.09.2011

Comment défendre aujourd’hui la démocratie directe en Suisse, sans immédiatement passer pour un populiste obtus, fourrier des idées et du programme de l’UDC et aveugle aux diverses manipulations subies par un peuple idéalisé ?
À partir de son livre "Défendre la démocratie directe", Antoine Chollet tente l’exercice en rappelant quelques-uns des principes fondateurs de la démocratie : la souveraineté populaire, l’égalité entre citoyens et l’autonomie comme projet. En effet, on ne doit jamais oublier que la démocratie est au moins autant une pensée qu’une pratique.
Sont évoquées également les réalités politiques suisses passées et présentes, les conditions d’exercice de la démocratie, les dangers qui la menacent et les moyens de la pérenniser. 
Dans ce débat où ne semblent aujourd’hui s’affronter que les thuriféraires d’un peuple "qui a toujours raison" et les membres d’une élite éclairée et sage, il est important de montrer qui ni les uns ni les autres ne défendent la démocratie pour ce qu’elle est vraiment: un régime certes incertain et risqué, mais pourtant seul capable de préserver la liberté de chacun et de tous.

Démocratie fatiguée : quelles solutions ? Avec Etienne Chouard et David Van Reybrouck à Bruxelles.


(0)
912 Vues
0 commentaire
18.04.2014

Le français Etienne Chouard et le belge David Van Reybrouck débattent autour des idées de démocratie participative et des modalités du tirage au sort.
Cette rencontre est intéressante en ce qu'elle permet de confronter deux visions démocrates radicales qui se sont formées dans un grand pays centralisé pour l'une, et dans une petite fédération pour la seconde.

Tirage au Sort, ou Suffrage Universel ? Débat entre Etienne Chouard et Florence Gauthier au Cercle des Volontaires.


(0)
634 Vues
0 commentaire
2012

Etienne Chouard, tire de son étude des différents régimes démocratiques une défense du système du tirage au Sort et soutient qu’une nouvelle assemblée constituante devrait être constituée à l'aide de cette méthode. Il défend également le référendum d’initiative populaire et soutient que le véritable suffrage universel est le vote direct des lois par les citoyens.
Florence Gauthier, en revanche et après avoir publié plusieurs ouvrages consacrés à la Révolution et aux premières années de la République Française, soutient de manière inconditionnelle le Suffrage Universel.

Henri Guillemin et la Révolution française : le moment Robespierre. Colloque à Paris.


(0)
1157 Vues
0 commentaire
26.10.2013

L'étude de la teneur philosophique et politique du moment Robespierre de la Révolution française, en s'appuyant sur l'oeuvre et l'engagement de Henri Guillemin, vise à s’inscrire dans le cadre du débat sur les valeurs de la république, notamment sur ce que signifient aujourd’hui la Révolution française et les travaux de la première République. 
On retrouve les interventions suviantes :
 - Étienne Chouard : Henri Guillemin explique Robespierre et le gouvernement prétendument représentatif - de façon générale, la problématique de la représentation politique
 - Florence Gauthier : Robespierre, théoricien et acteur d’une république démocratique et sociale.
 - Marc Belissa : Robespierre et la religion dans l'historiographie (1794-2012)
 - Yannick Bosc : Robespierre ou la Terreur des droits de l'homme.
 - Olivier Blanc : l'argent de la Terreur: les augmentations de patrimoine des élus de l'an II.
 - Serge Deruette : le problème Robespierre, celui de son héritage... ou celui de ses héritiers (de la difficulté actuelle à assumer l'héritage révolutionnaire dont Robespierre est le représentant, et des raisons idéologiques, sociales, politiques de cette difficulté)
 - Patrick Berthier : la genèse du livre de Henri Guillemin sur Robespierre "Robespierre, mystique et politique"
 - Patrick Rödel : animation de la table ronde finale sur le thème "Henri Guillemin et la philosophie de l'histoire".

Non au Traité Constitutionnel ! Avec Frédéric Lordon sur Radio Aligre.


(0)
675 Vues
0 commentaire
17.05.2005

La construction économique de l'Union Européenne et son devenir néo-libéral sont ici clairement exposés. Frédéric Lordon rappelle les grandes étapes qui mènent logiquement au Traité Constitutionnel, tout en rappelant qu'il est de notre devoir de s'y opposer.