La civilisation européenne va-t-elle disparaître ? Débat entre Alain Soral et Oskar Freysinger sur Enquête&Débat.


(1)
705 Vues
0 commentaire
07.04.2011

L'Europe est en crise.
Mais quelle en est la cause ? Et quelles actions prioritaires devrions-nous entreprendre pour commencer à inverser la tendance ?
Doit-on d'abord mettre en place des lois garantissant nos modes de vie contre les revendications de populations étrangères à notre histoire (Oskar Freysinger et l'initiative contre les minarets) ? Ou doit-on pointer du doigt les réseaux sontenant les politique néolibérales destructrices de nos écnomies et appelant une telle immigration massive (travail d'Alain Soral) ?

L'Europe en questions. Avec Georges Feltin-Tracol et la Revue Eléments sur Méridien Zéro.


(0)
470 Vues
0 commentaire
16.10.2011

Comment considérer notre vieille Europe ?
Au travers de l'Union Européenne ? Considérére comme une bonne fée et un gage de survie pour nos peuples et notre culture par les uns, elle est vue comme l'incarnation du monstre totalitaire technochratique par les autres.
L'Europe : entité abstraite allant à l’encontre de l’inaltérable ligne bleue des Vosges ou espoir d’un Empire de l’Atlantique à Vladivostok ?

Europe contre Occident. Avec Georges Feltin-Tracol sur Méridien Zéro.


(0)
454 Vues
0 commentaire
03.10.2010

Une réflexion sur le sens de l'Occident, définit comme la civilisation planétaire, fille prodigue et bâtarde de l'Europe, aujourd'hui dominée par le modèle américain, qui vise à universaliser le primat absolu de la société marchande et de l'égalitarisme individualiste, et dont la conséquence fut de faire oublier aux européens leur destin propre (Guillaume Faye, Robert Steuckers et Pierre Fréson).

L’effet Darwin. Sélection naturelle et naissance de la civilisation. Avec Patrick Tort à Citéphilo.


(0)
1009 Vues
0 commentaire
08.11.2008

Le "darwinisme social" de triste réputation est au fond une méprise complète quant à la signification des théories darwiniennes.
Dans "La seconde révolution darwinienne" Patrick Tort développait le concept d'effet réversif de l'évolution, qu'il reprend dans "L'Effet Darwin", et entreprend de montrer comment les principes de l'évolution ne sauraient être résumés en quelques slogans simplistes, en particulier lorsqu'on cherche à les appliquer aux sociétés humaines.
Le véritable darwinisme social est sans doute aux antipodes de ce qu'on a coutume de désigner ainsi.

L'Eurasisme hier et aujourd'hui. Avec Alexandre Douguine à Paris.


(0)
642 Vues
0 commentaire
25.05.2013

Alexandre Douguine brosse ici un tableau de l'eurasisme comme vision du monde alternative à l'idéologie unipolaire actuellement au pouvoir.
L'eurasisme, c'est Rome contre Carthage, le nomos de la Terre, du continent, contre le pouvoir qui vient de la mer, la thalassocratie. Ce constat géopolitique et historique permet ensuite d'embrasser une politique qui respecte les traditions propres à chaque grande aire civilisationnelle, au contraire du rouleau compresseur libéral qui impose ses schèmes de pensée par la guerre impérialiste et la nécessité du développement.

Sur Philippe Muray. Avec Damien Le Guay, Daniel Lindenberg et Laurent Bouvet sur France Culture.


(0)
558 Vues
0 commentaire
16.09.2010

Emission "Du Grain à moudre".

La mythologie du progrès. Avec Alain Gras au colloque sur la décroissance soutenable à Lyon.


(0)
582 Vues
0 commentaire
27.09.2003

Alain Gras, un des rares intellectuels à s'intéresser à l'histoire de la technique, porte une conception du monde non évolutionniste et non linéaire, qui ouvre un espace de respiration.
Car selon l’histoire officielle, le silex conduirait au couteau, la noria à la pompe à moteur, le feu au nucléaire : telle seraient les étapes d’une évolution inéluctable dont l’aboutissement serait invariablement nos sociétés industrielles. C’est cette idée somme toute très naïve du "on n’arrête pas le progrès", autrement dit de la fatalité de la technique, qu’analyse et démonte Alain Gras.
En effet, sommes-nous inéluctablement condamnés à toutes ces inventions qui conduisent à fragiliser nos conditions de vie ?
Non ! L’homme reste libre face aux choix techniques.